Intelligence artificielle : les machines peuvent-elles écrire des poèmes ?

Antoine Oury - 04.03.2020

Edition - Société - intelligence artificielle poesie - poemes machines - EmoLex etude


Toutes sortes d'intelligences artificielles s'exercent avec plaisir à l'écriture : les textes représentent une source de données très précieuse pour les machines. Mais rares sont celles qui se confrontent à l'écriture, et encore moins à la composition de poèmes : des chercheurs de l'université du Colorado ont mené un projet en ce sens, pour voir si la machine pouvait exprimer l'émotion dans un texte...

robot!
(photo d'illustration, Crystal, CC BY 2.0)


Des chercheurs de l'université du Colorado ont mis au point un générateur automatique de textes spécifiquement orienté vers la production de poèmes, à partir d'un modèle en libre accès déjà entrainé à la reconnaissance et à la création de textes. 

Au départ conçue pour générer des paroles de chansons, l'intelligence artificielle aura finalement été entrainée à la composition de poèmes, avec un volume plus important de ce type de textes disponibles librement sous la forme de base de données. À l'aide des textes disponibles sur la plateforme du Projet Gutenberg, les chercheurs ont « entrainé » leur intelligence artificielle en catégorisant les termes et les textes selon les différentes émotions.
 

Deux poèmes de l'IA, à gauche, pour exprimer la joie, à droite pour la tristesse


« À la fin, nous avions cinq modèles d'émotions distincts pour la joie, la tristesse, la confiance, la colère et le pressentiment, mais nous avions également un modèle axé sur le rêve. Ce dernier [...] se concentre moins sur la structure, comme c'est d'habitude le cas dans la génération automatique de poésie, et plus sur un style en vers libres qui cherche à imiter et à reproduire la finesse et la créativité des vrais poètes », détaille Brendan Bena, interne de l'université, qui a travaillé sur l'étude avec le professeur Jugal Kalita.

Les textes, en anglais, ont été évalués par des lecteurs, humains cette fois, qui ont trouvé que la machine avait bien exprimé la joie, pour 87,5 % d'entre eux, et la tristesse, pour 85 % des interrogés.

Deux propositions, en vers libres, de l'intelligence artificielle
 
À l'avenir, les chercheurs entendent reproduire leurs expériences, en variant le champ lexical mis à disposition de la machine et en s'appuyant sur une intelligence artificielle plus avancée, afin de proposer des compositions un peu plus élaborées et complexes... Leur étude a été publiée à cette adresse.

Dossier : L'intelligence artificielle et la littérature, un bel avenir devant eux

via TechXplore


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.