Intention d'achat : l'iPad bat l'iPhone, mais servira plus à surfer qu'à lire...

Clément Solym - 24.02.2010

Edition - Economie - intention - achat - iPad


Alors que début février, Apple se déclarait flexible sur les prix de son iPad (enfin, de ses iPad...) et surtout prêt à revoir les tarifs si la tablette ne rencontrait pas le succès escompté, voilà qu'un petit sondage va probablement rassurer la firme basée à Cupertino.

Établissant un parallèle entre avril 2007 et les intentions d'achat de l'iPhone et celles manifestées pour l'investissement dans un iPad, on se rend compte que l'accueil est nettement plus favorable pour le prochain bébé d'Apple. Vous savez lire un graphique, surtout quand il ne comporte que deux couleurs et deux entrées par objet examiné.


En clair, avril 2007 donnait 9 % d'intention d'achat à l'iPhone (avec le succès postérieur qu'on lui connaît) contre février 2009 qui en donne 13 % à l'iPad, rapporte Digital Daily.

Bon, ne crions pas victoire pour autant : cela ne signifie pas que l'iPad connaîtra un succès encore plus grand que le téléphone. D'autres chiffres sont en effet à prendre en compte, concernant les intentions d'achat précise l'étude réalisée par RBC/ChangeWave, auprès de 3200 personnes.

D'abord, 8 % des sondés refusent de payer le prix de l'iPad (499 $) contre 28 % qui à l'époque jugeait excessif le prix de l'iPhone. Largement en dessous donc. Mais en même temps, 19 % des répondants sont attirés par la version 16 Go WiFi à 499 $ contre... 19 % qui opteraient pour la version 3G à 64 Go vendue 829 $... Ce qui fait que les versions intermédiaires ne recueillent pas vraiment l'assentiment de tout un chacun...

Et que comptent-ils en faire ? Surfer, à 68 %, checker leurs mails à 44 %... et lire des ebooks à 37 %...