Sans plastique, Bret Easton Ellis fait scandale en Australie

Nicolas Gary - 18.07.2015

Edition - International - Bret Easton Ellis - American Psycho - Australie librairie


En Australie, le livre de Bret Easton Ellis, American Psycho, est interdit à la vente pour les moins de 18 ans. Stupide, évidemment : cela ne peut que donner plus envie de se procurer l’objet sacré. En outre, les libraires doivent proposer l’ouvrage enveloppé dans un sac plastique, pour s’assurer que personne ne l’ouvre. Eh bien, un libraire a subi les foudres de la police d’Adélaïde, pour avoir contrevenu à ces règles...

 

bret easton ellis american psycho australie librairie

 

 

Située sur la côte sud de l’île, la ville a vécu un drame : la plainte déposée par une cliente furieuse, de découvrir que le livre maudit n’était pas sous son blister obligatoire. Le propriétaire de la librairie, Imprints Booksellers, a ainsi reçu la visite de la police, venue vérifier ce qui se passait. 

 

La législation protégeant les mineurs oblige les revendeurs, et l’éditeur, à mettre sous plastique les ouvrages frappés par ces mesures. Or, les précédentes éditions du livre de Bret comportaient bien ce fameux emballage plastique indispensable. Jusqu’à la dernière, où l’éditeur, Picador, a ajouté une préface de l’écrivain écossais, Irvine Welsh, le tout publié dans un modèle de couverture classique... sans plastique.

 

« Nous supposions que la classification avait été levée », assure le libraire, Jason Lake, en toute innocence. « J’avais en réalité toujours soupçonné que [l’emballage plastique] était un stratagème des éditeurs, pour qu’il se démarque sur les tables. C’est l’unique ouvrage de notre boutique que nous ayons eu avec cet emballage plastique. »

 

Et lui-même prend cette histoire de plainte plutôt à la légère. Si une cliente a pourtant bel et bien sollicité les forces de police pour obtenir que l’on lui cache ce livre, qu’elle ne saurait voir, Jason plaisante : « La police a parlé avec le personnel de la librairie, qui s’est montré très coopératif, l’affaire a été réglée. »

 

Selon le libraire, s’il existe une raison d’interdire ce livre, ce ne serait pas pour son contenu choquant, « mais pour la qualité de l’écriture. Ce n’est pas du tout un grand ouvrage, mais c’est un travail de satire. C’était un commentaire sur une période de l’Amérique, une époque où la cupidité était bonne ». Et de conclure que, dans tous les cas, « dans une société libérale, les gens devraient être libres de lire ce qu’ils souhaitent lire ». (via ABC)


Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur : alain defosse
ISBN :

American psycho

de Bret Easton Ellis

" Je suis créatif, je suis jeune, [...] extrêmement motivé et extrêmement performant. Autrement dit, je suis foncièrement indispensable a la société ". Avec son sourire carnassier et ses costumes chics, Patrick Bateman correspond au profil type du jeune Yuppie des années Trump. Comme ses associés de la Chemical Bank, Il est d'une ambition sans scrupules. Comme ses amis, de il rythme ses soirées-cocktails pauses cocaïne. À la seule différence que Patrick Bateman viole torture et tue. La nuit, il dévoile sa double personnalité en agressant de simples passants, des clochards, voire un ami. Mais il ne ressent jamais rien. Juste une légère contrariété lorsque ses scénarios ne se déroulent pas exactement comme prévu...

J'achète ce livre grand format à

J'achète ce livre de poche 10.20 €