Interforum : la CGT demande la suspension immédiate de l'activité

Nicolas Gary - 17.03.2020

Edition - Les maisons - Inteforum Editis - suspension activité coronavirus - édition distribution diffusion


Parmi les premiers à communiquer sur la situation, le groupe Editis faisait part à la presse des consignes et actions pour protéger ses salariés. Cependant, le point effectué en interne pour les équipes de la filiale de distribution-diffusion Interforum manquerait de clarté, et d’efficacité, déplore la CGT. 

interforum
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Offices d’avril et du 26 mars suspendus, représentants placés en télétravail — et chargés de s’adapter aux demandes du mieux possible — idem pour les équipes du siège : les mesures d’Interforum, détaillées aux éditeurs diffusés étaient assez claires. Voire sensées. Dans un message signé par Marie-Pierre Sangouard directrice générale adjointe - Diffusion France et Pascale Buet, directrice relation éditeurs, le groupe Editis affirmait sa mobilisation « pour faire face le mieux possible à ce contexte exceptionnel ».

Mais la CGT ne le voit pas de cet œil et demande une suspension provisoire de l’activité, estimant que « les travailleurs sont clairement mis en danger ». Sur les différents sites, Malesherbes, Ballainvilliers, Ivry, les salles de vente, mais également en Belgique, l’OS demande cette suspension immédiate. Et de pointer, entre autres, « que les contrats des milliers d’intérimaires soient maintenus durant la période de suspension avec le maintien de la rémunération pour tous (CDI, intérimaires) ».

Michèle Benbunan, directrice générale d’Editis, assurait à ActuaLitté que pour les entrepôts, « nous allons prendre les précautions nécessaires pour que les gens ne se rencontrent pas. Et bien entendu, supprimer le restaurant d’entreprise, fournir masques, gel et gants aux personnels ».
 

Responsabilité et préoccupation


Insuffisant, clame la CGT, pour qui la propagation du virus sera effective « si les salariés des sites d’Interforum continuent à s’entasser dans les transports en commun pour se rendre au travail, à se changer dans les vestiaires, à manger et à travailler les uns sur les autres, le jour, la nuit ».

La préparation de commande se poursuivrait sans « aucun sens », alors qu’avec la fermeture des établissements scolaires, les salariés devront rester chez eux. Un problème d’effectif se poserait alors, entraînant la dégradation des conditions de travail.

Et de poursuivre : « D’autre part, vu l’évolution de la situation générale, il est de plus en plus probable, que certaines entreprises vont commencer à avoir de sérieuses difficultés pour sortir leur production suite à des manques imprimeur et autres. Maintenir la production aujourd’hui serait de toute façon reculer pour mieux sauter. »

La seule « preuve de responsabilité et de préoccupation pour la santé des salariés, de leur famille et du reste de la société » serait donc la suspension de l’activité.


Commentaires
Je me fait du soucis pour mon fils Jordan berger qui a eu 27 ans le 31 mars
Bon courages à toute l'entreprise

J'ai acheté de vos livres à leclerc

Etampes

Pour occuper le confinement

Bravo aux héros qui travaillent
J’ ai commandé et payé le coran des historiens le 09/03/20 et ne l’ai toujours pas reçu. Je n’ai aucun recours, n’arrivant pas à joindre les éditions le cerf que dois faire ? Peut être annulé et récupérer mes sous !!! En attente d’un réponse express, je vous remercie
LDE, premier libraire scolaire de France, soutient la poursuite d'activité chez Interforum, dont la Direction a annoncé avoir tout mis en place pour garantir la sécurité de ses salariés.



Nous continuons à livrer des établissements scolaires, qui nous demandent de leur fournir les manuels qu'ils nous ont commandés. Nous rappelons que le manuel scolaire imprimé, couplé à des échanges courriels ou via l'ENT entre l'enseignant et ses élèves, est un excellent outil pour maintenir la continuité pédagogique.

Nous remercions les éditeurs qui maintiennent en mouvement la chaîne du livre, dont le rôle n'est pas anodin, en soutien à l'école, durant cette période de confinement.



MERCI !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.