iPad : ventes décevantes, bourse en baisse, Apple en hausse

Clément Solym - 19.10.2010

Edition - Economie - ipad - offre - ibookstore


Les problèmes d'approvisionnement en matériaux ont dû être réglés, quand Apple a demandé à tous ses partenaires de bien vouloir accélérer la marche, afin de fournir le monde entier en iPads...

Tout cela est magnifique, et permet donc aux cabinets d'analyse de revoir légèrement leurs pronostics de vente de ces tablettes, et l'on ne comptera plus sur 12,9 millions, mais bien sur 13,8 millions d'appareils en circulation dans le monde. En effet, entre novembre et décembre, ce sont 2,5 millions de tablettes qui sortiraient des usines...

Mais dans tous les cas, les ventes ne seraient pas celles que l'on attendait. Les ventes trimestrielles montreraient que seuls 4,2 millions d'iPads ont trouvé chausse à leurs petons, contre 5 millions attendus. La différence, avec l'iPhone, qui une fois de plus a tout explosé, avec 14,1 millions d'exemplaires écoulés, est énorme. Nous sommes loin de 9,2 millions prévus par les cabinets d'analystes.


Alors certes, depuis le mois d'avril, quelque 7,46 millions d'iPads se seraient vendus, ce qui est bien, certes, mais encore loin de représenter un carton absolu comme on pouvait s'y attendre.

Paradoxe : d'un côté, Apple annonce des résultats sensationnels, mais de l'autre, la bourse voit l'action de la Pomme chuter de 6 %... Le bénéfice est en effet en hausse de 70 % pour le troisième trimestre fiscal, mais définitivement, non, l'iPads n'a pas convaincu. L'une des problématiques, comme nous l'avions annoncé, est que l'iBookstore ne parvient pas à offrir un catalogue intéressant en termes de livres numériques ni de presse.
Allez, mettons que dans le meilleur des cas, on compte donc 30.000 nouveautés chez Apple. Ce qui place tout utilisateur de l'iBookstore dans une position claire : y'a rien. Une fois les Stieg Larsson passés, on se retrouve devant une offre dérisoire, qui ne ressemble pas vraiment à la logique qualitative et quantitative d'Apple, précisent nos confrères. Parce que justement, même Larsson n'est pas disponible... (notre actualitté)