Irak : pour la première fois, une librairie tenue par une femme ouvre à Bagdad

Antoine Oury - 23.03.2018

Edition - Librairies - Irak librairie femme - Irak Bara’a librairie - al-Biyati libraire Bagdad


La rue al-Muntanabbi, connue comme la plus littéraire de Bagdad en raison de ses nombreuses librairies, vient d'en accueillir une nouvelle. Sauf que celle-ci a la particularité d'être tenue par une jeune femme, Bara’a Abdul Hadi Mudher al-Biyati. En février dernier, elle a donc ouvert avec une maison d'édition, Bara’a, et souhaite « remettre en avant l'importance des femmes dans notre société ».


Bara’a Abdul Hadi Mudher al-Biyati dans sa librairie (capture d'écran YouTube)
 


Grâce au soutien financier de son père, Bara’a Abdul Hadi Mudher al-Biyati a pu ouvrir sa propre librairie dans la al-Muntanabbi de la capitale irakienne. Après plusieurs années passées à gérer les réseaux sociaux d'une des librairies de la rue et des recherches d'emploi infructueuses, al-Biyati devient la première femme propriétaire d'une librairie à Bagdad.

 

Particulièrement rompue aux nouvelles formes de communication autant qu'à la vente de livres, la jeune libraire de 29 ans s'est lancée dans une émission régulière sur sa chaîne YouTube, et apparaît régulièrement sur une chaîne de télévision locale pour parler des livres récemment publiés.

 

La librairie d'al-Biyati se double d'une maison d'édition, avec 6 titres, déjà, à son actif, sur les femmes et leur place dans la société : si l'éditrice évite pour l'instant de publier des ouvrages sur la politique ou la religion, deux sujets qui restent très polémiques en Irak, elle profite d'une liberté encore hors de portée il y a quelques années.

 

L'Irak lève les restrictions à l'export de livres
pour éditeurs et auteurs

 

« Je peux venir seule au marché des livres aujourd'hui, mais il y a 4 ans, cela aurait été impossible », explique la libraire et éditrice. « Le niveau de vie s'est élevé, et j'espère qu'il s'élèvera encore à l'avenir. »




via NBC News


Commentaires

Voilà une nouvelle qui met un peu de baume au coeur et le fait que ce miracle vienne d'une femme rend la 'chose' encore plus précieuse! Espérons que tout sera fait pour la protéger! Ce genre d'initiatives ne sont pas toujours vues d'un bon oeil de qui l'on sait!
Un espoir dans cette région meurtrie ,c'est l’Éducation et la connaissance qui sauvera ces pays en guerre.C'est pour cela que les talibans ne veulent pas d’école.

Quoi de mieux qu'une librairie tenue par une femme pour illustrer le changement.
Merci à Squara d'avoir réagi à cette importante nouvelle! Je m'étonne cependant de ne voir pas plus de réactions. Serait-ce qu'on aurait déjà oublié ce qu'a pu subir le peuple Irakien et, en particulier les femmes et les enfants, après l'invasion de l'Irak? Des milliers d'Irakiens exilés pendant la guerre et ce qui s'en est suivi ne retrouveront sans doute jamais leur maison, leur ville, leurs amis! Et pendant ce temps-là, ceux qui ont provoqué ce désastre, se là 'coulent douce' chez eux, bien loin...

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.