Iran : Imposer une heure de lecture chaque jour dans les écoles

Clément Solym - 24.09.2013

Edition - International - Iran - promotion de la lecture - salles de classe


Pour encourager et promouvoir la lecture dans les écoles d'Iran, le président Hassan Rouhani a demandé à son ministre de l'Éducation d'aménager les emplois du temps des élèves. Il s'agit tout simplement de leur offrir une heure de temps de lecture à l'intérieur de leur journée de cours.

 

 

School children in Bam

unicefiran, CC BY ND 2.0

 

 

Cette décision intervient après que le président Rouhani a visité une école secondaire de Téhéran, en ce premier jour de la rentrée des classes. À l'occasion de cette visite, il a sollicité le ministère, pour qu'entre deux cours, les programmes scolaires intègrent des heures de lecture. De la sorte, les élèves auraient le temps de lire et de discuter de leurs lectures, tout en sortant le nez des manuels scolaires.

 

« Notre société est devenue quelque peu étrangère à la lecture de livres. Pourtant, elle devrait débuter dès l'école primaire. Dans les pays développés, les élèves de niveau primaire lisent plusieurs livres en une semaine, et présentent leurs résumés dans les salles de classe », affirme le président.

 

Alors, autant mettre l'accès davantage sur la lecture de livres est tout à fait honorable, autant l'image que le président semble s'être forgée des pays développés est assez belle, mais passablement idéalisée.

 

En outre, il a également souligné, à l'occasion de cette visite, qu'il était joignable à tout moment, et qu'il fallait inciter les élèves à écrire et formuler des demandes - y compris lui écrire à lui, président de la République islamique. Et surtout, qu'ils fassent part de leurs commentaires sur la manière dont le pays devrait être gouverné.