Irlande : Eason rachète Arogsy, sous l'œil de l'Autorité de la concurrence

Clément Solym - 06.09.2012

Edition - Economie - librairies - Irlande - rachat


Les rachats se succèdent en cette période, et outre-Manche, c'est un libraire qui est au centre des questions financières. L'autorité de la concurrence irlandaise se penche en effet sur l'acquisition de Argosy par Eason, son rival. Un examen qui fait suite à un accord signé entre les deux sociétés, ce 27 août dernier. 

 

 

Eason

Vivido sur Flickr

 

 

Les autorités se sont mises en relation avec les deux entreprises, pour décortiquer les rouages du secteur de la librairie, et mesurer si la prise de contrôle par Eason de l'autre chaîne de librairies ne posera pas des problèmes pour les libraires qui restent. 

 

La vente d'Argosy Libraries Limited a provoqué des remous dans le commerce du livre, depuis qu'elle a été rendue publique. Son directeur général, Fergal Stanley, n'a pas encore fait de commentaires sur ce projet, et Eason a refusé de répondre à la presse, sollicité dans la soirée. 

 

L'intérêt de L'Autorité de la concurrence est venu suite à un courrier, couvert par l'anonymat, qui a posé une série de questions précises sur les enjeux de ce rachat. On demande également de prendre en compte les processus d'achats auprès des éditeurs, la quantité d'ouvrages, et d'autres choses encore. 

 

Ce tiers, une entreprise liée à l'industrie du livre, a interpellé l'Autorité sur la croissance des ventes de livres dans les supermarchés, comme Tesco. Mais également sur le devenir des grossistes en Irlande du Nord ou au Royaume-Uni, et l'achat de titres venant d'auteurs irlandais. 

 

En janvier 2012, Eason signalait une baisse de son chiffre d'affaires de 266 millions €, et des pertes de 5,3 millions €. Le revendeur avait lancé un grand plan d'investissement de plus de 20 millions €, notamment pour inclure la vente de livres numériques et d'appareils de lecture. Et ce, pour faire bien entendu face à l'augmentation des parts de marché du Kindle sur le territoire. 

 

Plusieurs boutiques déficitaires vont manifestement fermer, que ce soit en Grande-Bretagne ou en Afrique du Sud, mais ses magasins franchisés devraient passer de 22 à 33 d'ici à 2015. De son côté, Argosy a réalisé un bénéfice brut de 2,5 millions € et un résultat opérationnel de 84.000 € pour l'année 2011, rapporte l'Irish Times