Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Irlande : le rachat de The Book Depository est validé

Clément Solym - 27.07.2011

Edition - Economie - amazon - achat - book


Alors que le débat fait rage et que les professionnels du livre se succèdent pour dénoncer l'acquisition future de The Book Depository, par Amazon, l'Irlande n'y a, semble-t-il, vu aucun problème.

The Competition Authority estime au contraire que le rachat est tout à fait autorisé, et dans un communiqué, considère que cette acquisition n'entraînera pas de « diminution sensible de la concurrence dans aucun marché de biens ni de service, au sein du pays ».

Sur son site internet, l'autorité publiera prochainement un examen détaillé de son analyse, au plus tard, d'ici le 25 septembre, en respect avec les règles de confidentialités nécessaires.

« En ce qui concerne la vente en ligne de livres, Amazon est actif dans la vente d'ouvrages neufs et usagers, en littérature générale, fiction, non-fiction, livres pour enfants et bandes dessinées. Ces livres sont disponibles à l'achat dans tous les formats, papeback, hardback, audiobook et ebook », souligne l'autorité.

Qui voit dans cette prodigalité, un véritable symbole de bonheur pour l'industrie du livre...

Opposition en Angleterre

Pour le Bookseller Group, « c'est plutôt la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Si Amazon est dans une position plus forte encore pour demander des remises aux éditeurs, cela pourrait également avoir un effet d'entraînement sur les indépendants et les petites chaînes, si les éditeurs tentent de maintenir leurs revenus ».

La Society of Authors était également intervenue, pour dénoncer « une domination malsaine » d'Amazon. (voir notre actualitté)