Isabel Allende estime mériter le Prix National de littérature du Chili

Clément Solym - 28.07.2010

Edition - Société - isabel - allende - machisme


A-t-on le sang particulièrement chaud au Chili ? Certes, cette nation fière d'une histoire tout à la fois mystérieuse et fascinante aurait des raisons de se considérer comme élue. Ou mieux : appelée à quelque chose de grand. D'immense.

Et je vous assure que je ne dis pas ça parce que je descends directement de Salvador Allende, ce qui fait de moi le quasi-frère d'Isabel. Laquelle Isabel a récemment fait parler d'elle, en déclarant qu'elle était la plus méritante pour le Prix National de Littérature du Chili.


Avec 55 millions d'ouvrages vendus et des traductions dans 30 langues, l'auteure reste d'une humilité si typique de notre fière nation : « Ils ne vont pas donner un prix littéraire pour cela, mais pour la qualité de votre écriture. » Une récompense qui soulignera la qualité donc et pas la gloire. Mais qui dépend évidemment du jury.

Avec douze candidats en lice, Isabel, nièce de l'ancien président socialiste Salvador Allende, vit actuellement non loin de San Francisco. Le Premio Nacional de Literatura de Chile ne sera remis que début août.

Mais Isabel, qui estime le mériter tout particulièrement n'a peut-être pas joué les bonnes pièces en critiquant le machisme régnant autour de ce prix, dans une interview accordée à El Tiempo.

Tous les livres d'Isabel Allende sur Comparonet

Site d'Isabel Allende