Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Italie : 83 % de la population estime lire... mais quid des livres ?

Nicolas Gary - 11.04.2017

Edition - International - Italie lecture livres - Tempo di Libri Milano - lecture éditeurs italie


On lirait bien plus que par le passé, estime l’Association italienne des éditeurs. Un paradoxe qui ne nourrit de ce que l’on lirait moins de livres, globalement. C’est que la culture numérique reste fondamentalement écrite – tant que YouTube n’aura pas accompli sa conquête du monde...

 

Italie livres centre commercial
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Une récente analyse formulée par l’AIE, et pilotée par Pepe Research indiquerait que 83 % des 14/74 ans sont des lecteurs au sens le plus large du terme. 11 % d’entre eux affirment ne lire que des livres, mais 68 % expliquent lire beaucoup en format numérique. Y trouverait-on, alors, les fameux lecteurs perdus par le secteur de l’édition italienne ?

 

L’enquête ne sera révélée que la semaine prochaine, lors du salon du livre de Milan, Tempo di libri. Ce 19 avril, l’Observatoire de l’AIE entend lever le voile sur toute une zone grise, ou dissimulée, qui est celle de la lecture à travers les nouvelles technologies. Que se passera-t-il d’ici quelques années ? Le livre objet imprimé perdra-t-il plus de clients encore, lesquels se réfugieront sur les fanfictions publiées en ligne ?

 

Les Français et la lecture : pourquoi court-on après les histoires ?
 

Les articles de blogs, l’encyclopédie Wikipedia, les ouvrages publiés par les auteurs indépendants à travers Amazon... Autant de solutions de lecture, certes moins conventionnelles. Mais que l’on ne peut plus exclure...