Italie : des librairies ouvertes, les éditeurs organisent Noël en novembre

Federica Malinverno - 05.11.2020

Edition - International - Italie librairies éditeurs - noël livers cadeau - crise sanitaire Italie


Le soir du 3 novembre 2020, un nouveau décret du Président du Conseil des ministres a annoncé que les librairies resteront ouvertes. Le secteur se prépare en lançant une nouvelle campagne à travers les réseaux sociaux : #NoëlCommenceEnLibrairie 

Giunti al Punto librairie
 
 

Le nouveau décret


En Italie, en Europe et dans la plupart du monde la première vague de la pandémie a constitué un défi essentiel pour les librairies, qui ont dû se renouveler pour préserver leur relation avec les lecteurs en réinventant leur façon de vendre et de communiquer. 

Alors que la deuxième vague du Covid-19 est en train d’éclater en Europe, le débat sur l’inclusion ou non des librairies dans la liste des activités essentielles est relancé. Les pays ont réagi différemment : la Belgique, par exemple, a choisi de maintenir ouvertes les librairies. En France, c’est le contraire qui s’est produit, et de nombreuses polémiques ont éclaté.

En Italie un nouveau DPCM (Décret du Président du Conseil des Ministres) a été signé par le président du conseil Giuseppe Conte le soir du 3 novembre 2020. C’est la pièce jointe numéro 23 qui établit que les librairies resteront ouvertes, y compris dans les scénarios les plus difficiles (les « zones rouges »), qui prévoient la fermeture des magasins et de toutes les activités commerciales non essentielles. Tout comme les salons de coiffure et les supermarchés, ces commerces pourront donc continuer à recevoir du public.
 

“Un choix de politique culturelle”


« Nous remercions le gouvernement d’avoir tenu compte de nos appels (…) et en particulier le ministre Dario Franceschini, toujours attentif aux besoins du monde du livre », déclarent le président de l’Association italienne des libraires (ALI) Paolo Ambrosini et celui de l’Association italienne des éditeurs (AIE) Ricardo Franco Levi.

Ils assurent aussi que les consignes sanitaires dans les librairies seront respectées : « Chaque librairie s’efforcera d’assurer une sécurité maximale dans les magasins, comme cela a été le cas ces derniers mois, car la santé reste la première chose à protéger : le contrôle des accès, la désinfection des rayons, l’utilisation de moyens de protection personnelle restent essentiels. »

De plus, ils soulignent aussi l’importance des librairies comme « lieux sociaux et culturels essentiels pour nos villes et, plus généralement, pour la vie démocratique du pays » et considèrent la décision du gouvernement comme « un choix précis de politique culturelle », en lui attribuant une valeur stratégique pour la reprise de tout le système économique et culturel du pays : « L’Italie est culture et la culture et le livre peuvent être le volant d’inertie pour le redémarrage du pays. »
 

Toute la filière unie en défense du livre


Cette situation a déterminé aussi la multiplication des prises de parole de la part des principaux acteurs du monde du livre italien, qui se sont démontrés plus solidaires et engagés que jamais. Après les nombreux appels de l’AIE et de l’ALI, un collectif d’éditeurs avait signé hier un appel commun pour demander l’ouverture des librairies même en cas de confinement.

Les signataires — Alessandro et Giuseppe Laterza de Laterza Edizioni, Sandro Ferri de Edizioni e/o, Renata Gorgani de Il Castoro et Stefano Mauri du groupe d’édition Mauri Spagnol (GeMS) — avaient ainsi souligné l’importance sociale et culturelle du livre, comme le rapporte le site ilLibraio.it : « Fermer les librairies est la dernière chose dont notre pays a besoin, dans un moment de solitude et de fragmentation comme celui que nous traversons (…). Les librairies (comme les bibliothèques) sont des lieux de découverte où — avec la complicité des libraires — on peut aussi rencontrer des livres et des mondes inconnus et inattendus. Maintenir cet espace de réflexion et d’imagination ouvert est une priorité si nous voulons que chacun participe à la création d’un avenir commun ».

Même le Salon du Livre de Turin avait fait entendre sa voix, avec un communiqué : « Les librairies — pour le rôle qu’elles jouent au sein de nos communautés — ne peuvent qu’être incluses dans les catégories considérées comme essentielles. »
 

#NoëlCommenceEnLibrairie : éditeurs et libraires en campagne


Avant de connaître le texte du nouveau DPCM, L’AIE et l’ALI avaient invité les lecteurs à se rendre dans les librairies dès que possible. Une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux le 3 novembre 2020 avec le hashtag #IlNataleIniziaInLibreria.

« Dans la situation d’incertitude qui nous entoure, nous invitons les Italiens à ne pas attendre le dernier moment. Novembre est le nouveau décembre, pour reprendre le slogan d’une campagne à succès des libraires américains, qui a été menée au Royaume-Uni et aux Pays-Bas », soulignent ensemble le président de l’AIE Ricardo Franco Levi et celui de l’ALI Paolo Ambrosini dans un communiqué sur leurs sites.

La campagne, approuvée par tous les éditeurs et libraires, durera jusqu’à Noël. Elle implique les sites web et les réseaux sociaux des éditeurs et mobilise les librairies italiennes. 

En effet, ces derniers mois, malgré la forte reprise estivale, ont été très difficiles pour l’industrie du livre. La crise due à la pandémie de coronavirus, à la fermeture de librairies et à la contraction de la consommation a été très forte ; toutefois, comme en témoignent ces initiatives, le secteur du livre a su faire preuve de vitalité et résilience. 


crédit photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.