Italie : huit séries adaptées qui tirent les ventes de livres

Nicolas Gary - 10.05.2019

Edition - Economie - Turin Italie salon - salon livre Turin - livre lecture marché


Pris dans la polémique avant même d’avoir débuté, le Salon du livre de Turin retrouve un peu de tranquillité. Et quelques chiffres sur le marché du livre italien apportent quelques bonnes nouvelles quant à la santé du secteur. En effet, sur les quatre premiers mois de 2019, le chiffre d’affaires est en hausse, après une fin d’année 2018 en léger recul.

Ambiance Turin
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Sourire, quand on découvre qu’à travers les différents canaux commerciaux, le marché du livre est en croissance de 0,6 %. Si cette donnée inclut la librairie, la vente en ligne et la grande distribution, elle prend également en compte une estimation pour les ventes qu’opère Amazon. Rappelons que fin 2018, le marché se repliait de 0,4 %, alors toute embellie est bonne à prendre.

Le premier quadrimestre de 2019 enregistre ainsi 393,2 millions € contre 390,5 millions € l’an passé sur la même période. Or, le nombre de titres écoulés a également diminué : 494 000 exemplaires de moins, représentant 2,2 % de stock en moins — donc 22 071 millions de titres sur la période de janvier à avril.

Les librairies restent les lieux les plus prisés, avec plus de deux tiers des répondants, mais une nuance de taille : 43,5 % passent par des chaînes quand 24 % privilégient les indépendants. En revanche, 25,9 % achètent en ligne — ce qui représente légèrement plus d’un ouvrage sur quatre. La grande distribution dégringole toujours un peu plus, arrivant à 6,6 % de parts de marché.

Principalement, ce sont les auteurs italiens qui s’achètent, en croissance de 1,7 % quand les auteurs étrangers perdent 1,4 point. La non-fiction, et l’essai plus précisément, enregistre une croissance de 0,8 % — mais la jeunesse perd 1,2 %, alors qu’elle était l’un des moteurs de 2018.

Sur la base des données collectées par l’Osservatorio de l’association italienne des éditeurs, la prescription a changé de source. En effet, les réseaux de blog et communautaires passent de 6 % à 9 %, quand la présence des livres en librairie recule dans l’influence des achats, passant de 13 à 9 %. Les médias traditionnels, journaux ou télévision se maintiennent à 5 % chacun. 

Chez les adeptes de l’achat en ligne, 51 % puisent leurs infos sur des sites spécialisés, et 73 % privilégient les moteurs de recherche.

Chez les 14-75 ans, la part de lecteurs reste stable, autour de 60 %, mais celle des adeptes des livres numériques et/ou audiolivres passe cette fois à 64 % de la population italienne. 

En revanche, l’un des éléments les plus significatifs — bien que les chiffres des éditeurs manquent pour les valider — les séries auraient un effet positif sur les ventes de livres. Les adaptations constitueraient donc un moteur notable pour le livre, capable de doubler voire de multiplier par cent le nombre d’exemplaires écoulés. 

Parmi les séries les plus en vogue, avec un fort impact sur les ouvrages, on retrouve : 

Il Commissario Montalbano (Le Commissaire Montalbano d’Andrea Camilleri, trad. Serge Quadruppani chez Pocket), 
L’Amica Geniale (L’amie prodigieuse, d’Elena Ferrante trad. Elsa Damien chez Folio)
Il Nome della Rosa (Le nom de la Rose, d’Umberto Eco trad. Jean-Noël Schifano, LGF) 
Tous trois sont diffusés sur la Rai.

Viennent ensuite
Gomorra (Gomorra, de Roberto Saviano, trad. Vincent Raynaud chez Folio)
Il Trono di Spade (Le trône de fer, de George RR Martin, trad. Jean Sola, chez J’ai lu)
Ces deux-là sont diffusés sur Sky.


Enfin, on retrouve L’uomo nell’alto castello (Le maître du haut château, de Philip K. Dick, trad. Michelle Charrier, chez J’ai lu) produit et diffusé par Amazon Prime Video, mais également Suburra (Suburra de Carlo Bonini, Giancarlo De Cataldo, trad. Serge Quadruppani, chez Points) ainsi que Tredici (13 raisons de Jay Asher, trad. Nathalie Peronny chez LGF) diffusés par Netflix.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.