Italie : le Bonus Culture aura servi à acheter des livres... universitaires

Nicolas Gary - 15.06.2018

Edition - International - Bonus Cultura Italie - Pass Culture France - dépenses adolescents livres


La situation est presque drôle : alors que France et Italie sont à couteaux tirés après les déclarations d’Emmanuel Macron, le second fait un point sur le « Bonus Cultura ». Ce cadeau de 500 € fait aux jeunes Italiens de 18 ans aurait porté ses fruits, indique l’association des éditeurs. 


Ricardo Franco Levi
Ricardo Franco Levi – ActuaLitté CC BY SA 2.0
 

 

Le Bonus Cultura, on le connaît bien en France : le candidat Emmanuel Macron avait ouvertement repris cette idée de Matteo Renzi, ex-Premier ministre italien, pour alimenter sa campagne avec une note culturelle. En mars dernier, on apprenait que seuls 5 millions € avaient été prévus au budget 2018 pour le mettre en place en France. 

 

Faible, d’autant plus que ce sont 400 à 450 millions € qui seront nécessaires chaque année pour les quelque 800.000 jeunes de 18 ans qui seront éligibles. En déplacement à Montpellier fin avril, la ministre de la Culture peinait toujours à fixer les limites et le fonctionnement de cette application. Surtout que le système applicatif choisi fait débat, en tant qu’il discrimine une partie du public qu’il concerne...

 

L’application pour le pass culture est-elle
un moyen d’accès inégalitaire ?

 

En attendant qu’il entre en vigueur en septembre prochain, le Pass Culture français laisse donc songeur, et le Bonus Cultura italien, lui, aurait « aidé les familles. Nous espérons que cet instrument sera poursuivi, pour la croissance du pays », indique Ricardo Franco Levi, président de l’associazione italiana editori (AIE). Et d’ajouter que le Bonus a prouvé qu’il était « un investissement utile qui a contribué à la croissance culturelle du pays ».

 

Il ajoute que l’impact sur la consommation de livres a été manifeste, principalement parce qu’il n’existe pas encore de fonds dédié aux dépenses universitaires des étudiants. « La prime pour les adolescents de 18 ans a été principalement utilisée par les familles pour acheter des manuels scolaires », relève le président de l’AIE. « Elle a joué un rôle similaire aux fonds d’achats pour les livres scolaires destinés aux élèves, qui sont obligatoires. C’est pourquoi nous espérons que des initiatives similaires seront bientôt mises en œuvre. »

 

Très rapidement, le Bonus Cultura italien avait été décrié pour ce qu’il servait surtout aux bénéficiaires à se faire un peu d’argent de poche. Un véritable marché noir s’était constitué autour de ces pass, revendus à moitié prix par des ados totalement désintéressés du sujet. Malgré l'échec constaté en 2017, le ministère de la Culture semble avoir d’autres résultats qui contrebalancent cette tendance.

 

En effet, les livres et la lecture se sont avérés les produits culturels les plus appréciés des usagers du Bonus Cultura. Les données du Mibact montrent que plus de 80 % des dépenses réalisées concernaient des livres. « Il est important d’investir pour améliorer l’enseignement, mais n’oublions pas l’importance de la valeur intrinsèque du livre et de la lecture dans l’éducation et la formation, tout au long de la vie. »

 

Avant de quitter son poste, Matteo Renzi avait affirmé (mai 2017) que 70 % des ressources du Bonus Cultura avaient servi à l’achat de livres. En réalité, ce que l’on apprenait, c’est que 78 % des dépenses en ligne effectuées avec le Bonus Cultura concernaient l’achat de livres – ce qui conforte largement le fonctionnement du marché noir évoqué plus haut. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.