Italie : le Parlement adopte la loi sur la promotion et le soutien à la lecture

Nicolas Gary - 17.07.2019

Edition - International - italie lecture promotion - législation lecture - capitale livre Italie


Controversée, la loi sur le livre vient de passer son premier examen devant la Camera, où les parlementaires ont approuvé le texte. 406 voix en faveur, ainsi que 61 abstentions, mais aucune voix contre. La mesure passera désormais au Sénat, pour un nouvel examen, mais le texte de soutien et promotion de la lecture semble en bonne voie.

Maurizio Lupi Vice presidente della Camera dei Deputati
Chambre des députés - Maurizio Lupi, CC BY 2.0 (photo d'illustration)
 

Journée sombre : d’un côté, le décès du Maestro, Andrea Camilleri, de l’autre, la veille, l’adoption d’une législation sur le livre, qui limitera la possibilité de remises pratiquées par les revendeurs. Il s’agit là d’une révision de la Loi Levi, qui établissait un niveau de rabais de 15 % maximum, pour ne plus le porter qu’à 5 %. 

Pour, contre... mais adoption tout de même

D’un côté, les soutiens : l’Adei (Associazione degli editori indipendenti), l’Ali (Associazione Librai Italiani) et le Sil (Sindacato Italiano Librai e Cartolibrai). En face, les détracteurs, l’Associazione italiana editori, dont l’actuel président, Ricardo Franco Levi n’est autre que l’homme qui avait porté la première législation de 2011.

Mais vu sous un tout autre angle, il s’agit des libraires et des éditeurs indépendants d’un côté, et de l’autre, des groupes éditoriaux, parfois détenteurs de chaînes de librairies, pour qui la nouvelle loi n’apportera pas de bonnes choses. Toutefois, l’AIE compte également des maisons de taille moyenne et petite.

Pour le ministre de la Cuture, Alberto Bonisoli, la législation va dans le bon sens. « Notre pays a besoin d’une loi qui encourage la lecture. Pour cette raison je suis très satisfait que la Chambre ait alors approuvé le projet de loi Carbonaro. Je voulais suivre les travaux précisément parce que je considère cette première étape comme fondamentale », indique-t-il dans un message posté sur Facebook.

Et d’ajouter : « J’espère que le Sénat pourra rapidement, et avec la même unanimité, faire en sorte que ce texte devienne une loi dès que possible. »

Une ville italienne, capitale de la lecture, chaque année 

Le Sil a rapidement fait part de sa satisfaction : la présidente, Cristina Giussani, estime que les négociations commencées voilà cinq ans maintenant se concrétisent. « Enfin, le pays pourra adopter une loi ayant pour objectif l’élargissement du lectorat. Et d’identifier les librairies du territoire, en particulier les indépendants, comme un élément fondamental pour la promotion de la lecture, en apportant également un rééquilibrage de la concurrence. »

Gondola of Books
Aqua alta, librairie de Venise - Eden, Janine and Jim, CC BY 2.0

 
La législation porte également une enveloppe de 500.000 €, un prix qui sera chaque année décerné à la capitale du livre en Italie. Pour les libraires, c’est un label de qualité qui doit être mis en place — ainsi que différents accords unissant partenaires publics et privés, pour des actions ciblées. Notons que la remise de 5 % sera applicable à tout ce qui n’est pas manuel scolaire.
 
Alessandra Carbonaro, membre du mouvement 5 Stelle, pour la Commission de la culture et rapporteuse de la loi indique : « Nous avons introduit de nouveaux allégements fiscaux pour les librairies, en augmentant les ressources pour le crédit d’impôt, ainsi que le Bonus Cultura, qui peut être utilisé par les enfants de 18 ans, et des familles en difficulté économique. »

La loi ainsi adoptée participe à un pacte « pour la lecture ». Les parlementaires ont ainsi jeté « les bases d’une renaissance culturelle des territoires en encadrant cette merveilleuse pratique ».

Pour Flavia Piccoli Nardell, qui avait initié le texte, c’est toute la collaboration de la Commission culture qu’il faut saluer. « Nous avons auditionné tous les plus importants experts du secteur. Ainsi que les libraires, petits et grands éditeurs, les associations, pour interroger les meilleures pratiques », pointe-t-elle auprès de l’agence ANSA.

Au sein d’une Chambre aussi divisée, « le résultat n’est certainement pas des moindres ». 

« Nous avons rassemblé un matériel immense et précieux, qui mérite d’être publié. Et ce qui en est sorti ce n’est pas une simple loi sur le livre ni une disposition organique pour la lecture. » Le texte Promozione et sosegno della lettura est disponible ici.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.