medias

Italie : les 500 € pour les jeunes de 18 ans maintenus, et pérennisés

Nicolas Gary - 20.02.2020

Edition - International - BOnus Cultura Italie - éditeurs revenus livres - jeunes Italie culture


Tout va mieux pour les éditeurs italiens : les 500 € du Bonus Cultura sont confirmés pour 2020. Et le gouvernement confirme que l’enveloppe sera préservée pour les prochaines années. Publiée au Journal officiel, l’annonce rassure grandement le secteur du livre — premier à profiter de cette manne économique.

Livres et lecture Italie
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Ce fut chaud, pour le dire simplement : voilà encore une semaine, la confusion régnait auprès des bénéficiaires potentiels. Les personnes nées en 2001 et 2002 réclamaient des précisions, des informations… bref, clamaient que le manque de transparence était navrant. 

En effet, tous les jeunes de 18 ans peuvent demander l’accès à ces 500 € du Bonus Cultura — et basculer vers l’outil 18App pour faire leurs emplettes. Or, non seulement les renseignements manquaient, mais des confusions planaient surtout — avec notamment un retard sur l’éligibilité à ces ressources.

Pire : le doute persistait pour les natifs de 2002. Le montant de la prime pourrait être réduit à 350 voire 300 €, du fait de la diminution de l’enveloppe globale. Le budget pour garantir les 500 € à tous les jeunes majeurs était de 290 millions €, et une coupe dans la loi de Finances 2020 devait réduire de 80 millions € la somme globale. 

Une pétition réunissant plus de 23.000 signatures à date réclamait donc des explications, et une communication claire. 

Mais voilà, gloire : si les doutes quant à la diminution du budget sont confirmés — 50 millions € retirés en regard de 2018 — les natifs de 2001 disposeront bien à partir du 5 mars des 500 € alloués à travers 18 App. Les inscriptions sur le portail seront ouvertes à cette date, et la somme pourra être dépensée jusqu’au 28 février 2021. 

L’enveloppe globale est de 240 millions €, donc, mais données statistiques en main, cela devrait suffire pour couvrir les besoins de tous les bénéficiaires. 

Dans le décret d’application rendu public, on rappelle que l’argent peut servir pour le cinéma, la musique, des concerts, événements culturels, livres, musées, monuments historiques, théâtre et danse, mais également théâtre ou encore cours de langues étrangères.

Dans un communiqué, l’Associazione Italiana Editori se réjouit surtout de la pérennisation du principe. Le président de l’AIE, Ricardo Franco Levi souligne que cette somme « contribue non seulement à soutenir l’industrie culturelle, mais constitue un élément important dans la politique qui vise à renforcer la lecture dans notre pays ».

Mais surtout, il serait heureux de pouvoir ramener l’enveloppe au budget initial de 290 millions € pour les prochaines années.

Pour mémoire, en 2018, 132,4 millions € ont été dépensés en livres, soit 69 % des dépenses totales. Sur 2019, les chiffres étaient proches, avec 131,5 millions €, soit 66 % des achats. « Dans la grande majorité des cas, les jeunes utilisent l’argent reçu pour les livres : c’est la démonstration que soutenir la demande contribue à rapprocher les familles et les jeunes de la lecture », conclut le président de l’AIE.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.