Italie : Les éditions Carocci entrent en grève, les employés manifestent

Cécile Mazin - 12.12.2014

Edition - International - éditions Carocci - grève italie - éditeurs employés


Au sein de la maison d'édition, une coupure des effectifs réduit drastiquement le nombre des employés. En 17 d'entre eux recevront une lettre de licenciement. Dans le panorama éditorial italien, la maison joue un rôle important dans les publications universitaires avec un catalogue, exigeant et pointu, de plus de 4. 000 titres. 

 

 

 

 

Un communiqué de presse annonçait hier la décision prise par le président du conseil d'administration de la maison d'édition, Giovanni Belluzzi et Giuliano Bassani, l'administrateur délégué de Carocci et des éditions Il Mulino. De fait, le plan de restructuration présenté aux employés réduit les effectifs de 17 personnes, qui passent, ainsi, de 32 à 15. 

 

Une mesure qui ne correspond pas du tout au plan de restructuration prévu pour la maison d'édition Il Mulino, qui n'envisage aucun licenciement. Qu'elle soit pertinente ou pas, les employés des éditions Carocci voient dans cette décision une tentative de la part du groupe Edifin, propriétaire des deux maisons d'édition, de sauver une structure au détriment de l'autre.

 


 

 

Aujourd'hui, ils ont rejoint les milliers de manifestants qui marchent dans les rues de Rome, en occasion de la grève générale organisée par les syndicats du travail de la Cgil, Uil et Ugl contre le Jobs Act, le plan du travail proposé par Renzi.

 

La grève des employées des éditions Carocci se manifeste également sur les réseaux sociaux. Une page Facebook « Carocci en grève » a été ouverte hier pour rendre public leur combat. Des articles, des photos et des vidéos sont postés en direct.

 

Ces derniers réclament de retirer les mesures prises, et que la direction ouvre un dialogue, plutôt que de se confronter directement aux employés. (via Librario)