Italie : Rizzoli, Amazon et 20lines, un BigJump pour les auteurs

Michela Gualtieri - 30.06.2014

Edition - International - Italie lecture - livres Milan - public distribution


Un éditeur à la longue tradition, le géant international de l'e-commerce et un réseau social littéraire né en Italie ont uni lors forces pour un concours pour écrivains émergents. BigJump est la solution réservée aux œuvres autopubliées lancée en janvier par Rizzoli, Amazon et 20lines, avec le but de faire faire le grand saut de qualité aux auteurs plus appréciés par le public et qui n'ont pas encore d'éditeur. Les prix ont été distribués lundi dernier, pendant une cérémonie dans le siège historique de Corriere della Sera, à Milan.

 

 

BigJump

Michela Gulatieri - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Cette synergie entre un éditeur et la société fondée par Jeff Bezos est à ce jour une expérience unique au monde : normalement regardé comme la cause du bouleversement du marché des livres et comme celui qui fait la loi dans le secteur, Amazon est sans aucun doute un partenaire qui peut intimider. Rizzoli par contre, comme Alessandro Manca l'a dit pendant la remise des prix, « agit comme une start-up de 180 ans », et n'a pas eu peur de tenter l'aventure.

 

Pour participer à BigJump, les auteurs devaient publier leur œuvre sur la plateforme d'autopublication Kindle Direct Publishing entre 10 janvier et 14 février 2014 et ensuite publier un extrait sur le réseau 20lines, où il pouvait être lu et soumis au vote du public.

 

Parmi les 500 œuvres ayant participé, les 30 les plus votées ont participé à la votation finale dont Rizzoli et Amazon étaient chargés. Io non perdono, par Giuliano Fardo, et Il cerchio del diavolo, par Giuseppe Pantò, ont été primés par Rizzoli en tant que BigJump Category Winner (respectivement pour les catégories Roman Policier et Roman Historique), et seront publiés par l'éditeur en ebook, alors que Dimmi se ne vale la pena, par Stefania Balotelli, BigJump Rizzoli Winner, sera publié en format papier. Il cammino delle parole, par Veronica Gussoni a remporté le prix BigJump KDP attribué par Amazon : son livre jouira d'une visibilité spéciale et de la publicité sur le site d'Amazon. 

 

BigJump_winners

Michela Gulatieri - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

La participation des lecteurs, et leur droit de vote sur les livres en concours, met en relief la nécessité aujourd'hui d'impliquer le public du net dans le processus qui porte à la réalisation d'un produit : le mécanisme du web 2.0 a porté une révolution copernicienne des systèmes de production et de communication, où le destinataire final n'est plus un consommateur passif, mais a l'envie et les instruments pour exprimer son opinion.

 

Le monde de l'édition ne fait pas exception et on dirait qu'un concours comme BigJump essaye une des façons possibles pour réécrire les rapports entre auteur, lecteur et éditeur. 

 

L'expérience de BigJump confirme aussi une autre tendance récemment devenue commune parmi les grands éditeurs : celle de tenir sous contrôle le monde de l'autopublication pour découvrir des nouveaux talents de l'écriture. L'année dernière le roman d'amour Ti prego lasciati odiare, d'abord publié par l'autrice Anna Premoli sur la plateforme Narcissus, est ensuite paru en format papier par l'éditeur Newton Compton. Son succès a été tellement frappant, que le livre a obtenu le prestigieux Premio Bancarella, attribué par un jury de libraires italiens.