Italie : vers un rapprochement de Mondadori avec le groupe RCS Libri ?

Nicolas Gary - 28.11.2014

Edition - International - Mondadori groupe - Marina Berlusconi - RCS Libri


Le groupe Mondadori a décidé de séparer en deux ses divisions : la première s'occupe de la presse, la seconde de l'activité d'édition. Dans le secteur de l'édition italienne, l'information a conduit à plusieurs spéculations sur le devenir de Mondadori Libri, et les accords possibles. Les éditions Feltrinelli ou RCS étaient alors des acteurs à considérer.

 

Piazza Duomo Milano

Plazza Duomo à Milan, coeur de l'édition italienne

Michele M.F. CC BY SA 2.0

 

 

La nouvelle société ainsi constituée manifeste une volonté de développement de la part du groupe que dirige Marina Berlusconi, certes, mais l'idée d'un mariage avec d'autres structures italiennes n'était pas hors de propos. Ayant opéré sur le même principe que Penguin et Random House, qui ont fusionné leurs structures éditoriales, Mondadori pourrait rechercher, en Italie, un acteur d'envergure pour disposer d'une plus forte présence.

 

Kepler Cheuvreux, analyste italien considère que le marché du livre, depuis les deux dernières années, a subi de fortes baisses, de 13,8 %, « et il est encore trop fragmenté. En outre, une rationalisation permettrait de mieux faire face à une concurrence de certains acteurs internationaux comme Amazon ou plus généralement, les nouveaux défis liés au livre numérique ».

 

C'est que le gouvernement en Italie compte opérer prochainement une harmonisation des taux de TVA du livre et de l'ebook, en passant ce dernier de 22 % à 4 %. Bien entendu, un accord avec un groupe national serait le premier pas vers la création d'une structure bien plus puissante dans le pays. 

 

Le président Inge Feltrinelli, patron de Giangiacomo Feltrinelli Editore, selon des sources évoquées par Il Sole 24 ore, aurait rejeté l'idée d'un accord. En effet, il n'a jamais porté Silvio Berlusconi dans son cœur, et ce dernier reste actionnaire de Mondadori par sa holding Fininvest. 

 

Et puisque Feltrinelli aurait dit non, clairement, à une pareille alliance, aussi resterait-il RCS Libri en ligne de mire. L'ancien groupe propriétaire de Flammarion incarnerait un excellent partenaire – tout en gardant à l'esprit que les autorités de la concurrence et les législations antitrust devraient être finement examinées. 

 

Le groupe Mondadori a été sollicité par ActuaLitté sur ces questions.