iTélé inaugure une pastille chronique littéraire, le jeudi à 12h45

Antoine Oury - 01.09.2016

Edition - Société - iTélé littérature - émission littéraire télévision - Stanislas de Saint Hippolyte


S'il y a bien un endroit où l’on ne s'attend pas à croiser une émission littéraire, c'est sur une chaîne d'info cotinue : iTélé tente pourtant l'expérience avec un très, très court programme, diffusé tous les jeudis vers 12h45. Un moyen de glisser quelques conseils littéraires au sein du flux d'informations permanent de la chaîne.

 

 

 

La « chronique littéraire » diffusée sur iTélé ne dure que quelques minutes, mais elle permettra d'améliorer un peu la présence des livres sur le petit écran. C'est le journaliste Stanislas de Saint Hippolyte, rédacteur en chef adjoint de iTélé et passé par LCI et France 24, qui se charge d'évoquer quelques ouvrages. Pour cette première, jeudi 1er septembre, la rentrée littéraire était évidemment à l'honneur.

 

Stanislas de Saint Hippolyte a ainsi évoqué le roman de Laurent Gaudé, Écoutez nos défaites (Actes Sud), qu'il a particulièrement apprécié. À l'inverse, le dernier Amélie Nothomb, Riquet à la houppe (Albin Michel), ne l'a pas convaincu : « Je n'ai pas accroché », signale le journaliste, qui a tout de même choisi d'évoquer le roman, « phénomène de librairies ».

 

On passe ensuite au premier roman, avec Une bouche sans personne de Gilles Marchand, aux éditions Aux Forges de Vulcain, le coup de cœur du journaliste. « J'ai pleuré à la fin, et je mets une pièce sur ce livre », admettra-t-il.

 

Retrouver un extrait de Écoutez nos défaites de Laurent Gaudé

 

 

Enfin, et les éditeurs du secteur apprécieront sans doute, un temps a été réservé pour un ouvrage jeunesse : ce jeudi, c'est Sally Jones, aux éditions Thierry Magnier, qui a été relevé par le Stanislas de Saint Hippolyte.

 

Pour les livres évoqués, « on ne s'interdit rien », nous précise Stanislas de Saint Hippolyte, « la sélection est axée romans mais nous fonctionnerons au coup de coeur », en restant bien entendu dans le domaine de la nouveauté. L'objectif de la chronique littéraire est évidemment de mettre un peu plus de livres sur iTélé, même si les chroniqueurs culture qui interviennent les évoquent déjà de temps à autre. Le format de quelques minutes seulement devrait être conservé pour le moment, nous explique le rédacteur en chef adjoint de iTélé.

 

Rendez-vous tous les jeudis, donc, vers 12h45 et 14h15, pour cette chronique de 3 à 4 minutes.

 

Pour le livre, la télévision en retard sur le web ?

 

La durée très, très courte de la chronique fera sûrement grincer des dents, mais il semble que le format, quasi obligatoire sur une chaîne d'info, soit peut-être le plus approprié pour parler des livres, du moins dans la journée. On connaît le refrain : Twitter, Facebook, les sites et chaînes d'info (justement), et tout va plus vite : dans cette perspective, une courte chronique est toute désignée.

 

Le modèle Bernard Pivot, avec Apostrophes, reste une référence pour l'édition française, mais il ne fait aucun doute que l'intégration de pastilles culturelles aux chaînes d'information est une étape à suivre avec attention. Après tout, le libraire Gérard Collard, qui intervient dans Le magazine de la santé avec Marina Carrère d’Encausse sur France 5 et sur LCI pour Les coups de cœur des libraires, a su relancer un genre en perdition, au profit du web et des booktubeurs.