Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Ivanka Trump déclare son amour des bibliothèques... que son père veut tuer

Clément Solym - 20.04.2017

Edition - Bibliothèques - Ivanka Trump bibliothèque - bibliothèques Donald Trump - budget fonctionnement bibliothèques


Le plus compliqué, quand on est la fille de Donald Trump, c’est que toutes les âneries du père retombent sur sa progéniture. Et quand bien même cette dernière se décide à formuler une déclaration pertinente..., il se trouve que son géniteur avait déjà miné le terrain. Pas simple d’être Ivanka Trump ?

 

We are talking to Ivanka Trump. Join us LIVE at http://ift.tt/1NtUC1A
Rich Girard, CC BY SA 2.0
 

Très glamour, et, possiblement, moins idiote que son paternel, Ivanka Trump a choisi de saluer le travail des bibliothécaires américains, à l’occasion de la National Library Week. C’est le moment que choisit d’ordinaire l’Association des bibliothèques américaines pour dévoiler la liste des ouvrages les plus censurés dans les établissements. 

 

Or, quand la fille salue le travail des professionnels, c’est manifestement en omettant qu’en mars, Donald Trump a présenté un projet de budget pour 2018, qui couperait les fonds fédéraux, avec des conséquences détestables... pour les bibliothèques nationales et locales. Et le soutien ouvertement affiché de la fille se trouve noirci par les décisions politiques du père. 

 

Dans la réduction de fonds prévue, l’Institute of Museum and Library Services (IMLS) fait partie des grands blessés – voire des grands brûlés dans le cas présent. C’est à travers cette organisation que les établissements, à travers le pays, reçoivent une aide financière. 

 

En 2016, son budget de fonctionnement était de 230 millions de dollars avec 182 millions de dollars pour les bibliothèques. Soit moins de 1 dollar par an, par Américain, et moins de 0,006 % du budget fédéral. Sauf que Donald, dans sa grande mansuétude, a choisi de couper ce fonds, contre les nécessités pourtant connues des professionnels.

 

Ainsi, Kathryn K. Matthew, directrice de l’IMLS, avait souligné, après la présentation du budget trumpien : « Nous avons investi dans les collectivités rurales et les plus petites villes, en soutenant les infrastructures essentielles et en développant les bibliothèques locales, en tant que centres communautaires pour offrir une connexion internet haut débit et une formation en alphabétisation numérique. Des centaines de personnes ont acquis des compétences liées à un emploi, et dans de nombreux cas, ont trouvé un emploi. »

 

La coupe franche aura donc des répercussions terribles pour le pays.
 

Alors, quand Ivanka se lance sur Twitter, avec une déclaration d'amour flamboyante...
 


Mais les réponses n'ont pas tardé, chacun tentant de rafraîchir la mémoire de la jeune femme. En effet, son 56e président de papa a décidé de couper une partie des budgets de fonctionnement des établissements sur le territoire. Pas vraiment de quoi se réjouir...

 


Via The Hill