Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Ivre (ou ruiné ?), l'éditeur de Dan Brown fait bosser les internautes gratos

Nicolas Gary - 16.03.2017

Edition - International - Dan Brown Origin - couverture édition spéciale - internautes fabrication couverture


L’éditeur de Dan Brown cherche à faire des économies. Triste, surtout qu’il s’agit du plus gros groupe éditorial de littérature au monde. Et pas forcément d'un petit auteur qui débute. Penguin Random House propose en effet un concours, par lequel les internautes peuvent prendre part à la création de la couverture d’Origin. Un concours...

 

 

 

Pour jouer, il faudra respecter un tempo très précis : la couverture, la quatrième, les rabats et le dos devront être réalisés avant le 23 avril 2017 et envoyés à l’éditeur.

 

L’approche est tout de même velue – comme souvent. Pour obtenir le template de travail, c’est-à-dire le modèle de couverture et les lignes directrices, il faut laisser son adresse email. Autrement dit, aider à constituer une base de données... D’ailleurs, on pourra régulièrement recevoir des informations en provenance de... Penguin Random House, qui informe charitablement : les informations peuvent être partagées avec des tiers. Youhou !

 

Lire Proust rendrait socialement moins bête que de lire Dan Brown 

 

« Dan Brown sélectionnera les six meilleures candidatures qui seront soumises à une sélection auprès du public. La couverture avec le plus grand nombre de votes sera imprimée et utilisée pour une édition limitée d’Origine, au moment de la sortie du livre, le 3 octobre. »

 

Rémunération ? Pas vraiment, non : on gagnera la gloire éphémère, la reconnaissance temporaire et la célébrité fugace. En revanche, l’éditeur et l’auteur et toute la chaîne profiteront avec plaisir de votre travail.

 

 

Une consigne, tout de même ? Oui, le livre s’intitule Origin. Et si dans les précédents romans, Brown explorait le monde de Botticelli, De Vinci, Bernini et d’autres, en mélangeant les univers, avec Origin, tout change. Il y a un vrai bouleversement dans ce roman : l’art devient moderne. Ça aide, non ?

 

Pour ceux que cela intéresse malgré tout, c’est par ici.

 

Bien évidemment, la rédaction, curieuse, s’est empressée de télécharger le fameux template. Quelques conseils supplémentaires sont prodigués – notamment sur les dimensions à conserver. Mais d’argent, point n’est question. L’éditeur Doubleday, filiale de PRH ne s’est pas préoccupé de ces détails : le nombre de dpi nécessaire pour le fichier image était bien plus important...