“J’aime ceux qui traversent la vie en boitant” : Anne-Marie Métailié, 40 ans de livres

Auteur invité - 22.10.2019

Edition - Les maisons - Editions Métailié - anniversaire 40 ans - Anne-Marie Métailié


Ce 21 octobre, les éditions Métailié célébraient le 40e anniversaire de leur création. Une Java, à l’image du lieu de rendez-vous, où une cinquantaine d’auteurs de la maison avaient été réunis. Pour la fondatrice, Anne-Marie Métailié, ce fut l’occasion d’une déclaration d’amour, tant aux écrivains, qu’à sa maison et ceux qui l’animent.

Si les discours ont traditionnement quelque chose de rebutant, celui-ci est ici reproduit avec son accord, et la note d’humour qu'on connaît à la fondatrice.

Anne-Marie Métailié
Anne-Marie Métailié, avec Luis Sepulveda à ses côtés - ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

La devise de la maison à sa création était : « Des livres pour vivre passionnément. »

Au bout de 40 ans d’exercice de ce que je considère comme le plus beau métier du monde, je me pose encore la question qu’avait suscitée en moi Jérôme Lindon, au cours de nos entretiens : pourquoi est-ce que je propose, comme tous mes confrères, des auteurs inconnus à des lecteurs dont je ne sais pas s’ils les intéresseront ? 

Parce que je suis une joueuse accro à cette roulette intellectuelle, à la fascination pour les auteurs et les relations que nous établissons avec ceux que nous publions ? 

Pourquoi, devant leurs textes, naît en moi une certitude absolue, qui fait oublier les calculs économiques ? 

Parce que je suis prisonnière de l’émotion, que provoque la rencontre avec un texte, qui tout à coup fait battre mon cœur, comme un coup de foudre amoureux et éveille en moi une curiosité juvénile ?
 
Ou parce que je sais que ce sont la chance et le hasard qui guident nos vies. Et parce qu’en 40 ans, il y a eu chaque année un livre qui a financé les autres, parce que j’ai constaté que la péréquation entre les titres est plus efficace que le compte d’exploitation par titre ! 

Cette démarche n’est pas irrationnelle, j’ai construit un certain équilibre économique, et je me reconnais dans la vision du monde que propose notre catalogue.

anniversaire 40 ans
40 années de salamandre... - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
Avec le recul, je pourrais définir ce catalogue comme des romans que j’aime et auxquels je crois. Des moments de littérature qui font vivre plus fort, rêver plus grand. Qui racontent des histoires situées dans des sociétés problématiques, des récits pleins de mouvement, peuplés de perdants, bourrés de « mauvais esprit ». J’aime ceux qui traversent la vie en boitant.
 
Je crois que, maintenant, j’ai compris, le mystère irréductible aux statistiques qui m’a incitée à me lancer dans l’aventure pour comprendre. Et c’est qu’en construisant un catalogue on rencontre des auteurs qui deviennent une sorte de famille élective de demi-dieux qui créent des mondes, que nous devons faire arriver jusqu’aux lecteurs.

Lidia Jorge nous en donne une définition plus élégante : « La culture repose sur ce choix, entre l’auteur et l’éditeur, ce pari dans lequel se tisse, une grande famille polygame, unie par l’idée d’un art. » 

Mais tout cela ne peut pas être une aventure solitaire, ce catalogue ne peut exister que parce qu’il y a une équipe qui travaille pour que ces textes deviennent des livres, se retrouvent sur les tables des librairies, nos partenaires, puis, entre les mains des lecteurs.  

Anne-Marie Métailié



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.