Révélations ABRACADABRAntes sur Harry Potter

Julie Torterolo - 25.06.2015

Edition - International - Harry Potter - Potterman - Révélations Dursley


Dudley Dursley, le cousin de Harry Potter a 35 ans ! Un anniversaire que J.K. Rowling a fêté à sa manière. L’auteure au succès international a publié hier sur le site Pottermore des précisions sur l’univers d’Harry Potter. Véritable temple pour les fans, le site internet permet désormais de répondre à la question cruciale : pourquoi les Dursley sont-ils si cruels avec leur neveu Harry ? Des révélations inédites de la part de l’auteure puisque les livres n’apportent que très peu d’indices sur la relation Dursley-Potter. 

 

poa_(26)

(mirror of erised,CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

Question précise, réponse détaillée. Le suspens est à son comble, brisons-le. Tout d’abord, les prénoms des Dursley père et mère. « Vernon est simplement un nom comme un autre. Pétunia est le prénom que j’ai toujours donné aux personnages féminins désagréables lorsque je jouais avec ma petite sœur, Di » écrit-elle. 

 

Pour ce qui est du nom de famille, il a été inspiré par une ville voisine de l’endroit où JK Rowling est née. « C’est le son du mot qui m’a plu plutôt que toute association à l’endroit lui-même », précise-t-elle. 

 

Mais J.K. Rowling ne s’arrête pas là. Elle va même jusqu’à préciser la rencontre entre les deux époux. Pétunia, la sœur de Lily (la mère de Harry Potter) n’a jamais accepté que sa sœur exerce la magie. Souhaitant fuir sa sœur, Pétunia déménage à Londres. Après avoir fini ses études, elle prend un travail dans une entreprise, tout ce qu’il y a de plus classique, et rencontre Vernon, jeune cadre, dépourvu de toute magie. Le « charme » opère tout de suite. Mais comment avouer à cet homme qu’elle avait une sœur « apprentie sorcière ». Une fois les études de Lily à Poudlard terminées, Pétunia se confessa à son petit-ami sur qui est réellement sa sœur. Choqué de se manque de normalité, il accepta tout de même la situation. 

 

Le pauvre Harry aura alors dormi sous l’escalier, subi un manque d’affection à cause... D’un repas entre ses parents et les Dursley ! Harry Potter était voué à être détesté par les Dursley, bien avant qu’il soit conçu. En effet, James, son père, et Vernon se sont détestés dès leur premier dîner. « James a été amusé par Vernon, et a fait l’erreur de le montrer », explique J.K. Rowling. Vernon aurait demandé des détails futiles tels que quel type de voiture James conduisait. 

 

Avec humour et peut-être mépris, le père d’Harry aurait longuement décrit « la majesté de son balai ». Voilà qui commence mal. Vernon n’appréciant pas cette désinvolture et ne sachant pas détecter si cela était de l’humour ou de la moquerie détesta James. Vernon se lança même dans des tirades anti-sorcier.

 

La haine commença et ne se termina jamais. Pétunia ne demanda pas à sa sœur d’être sa demoiselle d’honneur. Elle n’assista même pas au mariage de Lily et James. N’ayant pas le choix d’accueillir Harry, devenu orphelin, les Dursley continuèrent à faire vivre cette haine à travers Harry. Nous voilà éclairés. (Via News, Radiotimes)


Pour approfondir

Editeur :
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur : jean-françois ménard
ISBN : 9782070643080

Harry Potter t.7 ; Harry Potter et les reliques de la mort

de J.k Rowling

Cette année, Harry a dix-sept ans et ne retourne pas à Poudlard.

J'achète ce livre grand format à 12.90 €