Jack Higgins, auteurs de polars et Jack Higgins, auteurs de pornos

Clément Solym - 24.02.2014

Edition - Librairies - Jack Higgins - romans érotiques - suspens


Il ne fallait pas être bien malin pour confondre les polars publiés par Jack Higgins, et les petits récits érotico-porn que publie… Jack Higgins. Pourtant, la confusion a nécessité un petit rectificatif, alors que des fans se sont procuré sur Kindle des exemplaires des titres de Higgins, l'autre. Pourtant, le titre aurait dû leur mettre la puce à l'oreille : entre A Game of Heroes ou The White House Connection et His Best Friend's Ex-Wife, His Boss's Wife ou encore A Little Friendly Orgy, on trouve quelques subtiles nuances. Au moins une cinquantaine…

 

 

 

 

Les livres de Jack Higgins, l'autre, sont publiés par Dark Hole Press, ou autopubliés, et disponibles sur les stores Kindle du Royaume-Uni ou des États-Unis, mais également chez les autres revendeurs, Barnes & Noble ou iTunes. Mais le Jack Higgins des ebooks érotiques a poussé le bouchon un peu loin : son dernier livre The Passion of Three Secret Agent, semble volontairement jouer sur les oeuvres de son homonyme - qui compte parmi les plus célèbres écrivains au monde. 

 

Et la description de l'auteur favorisait plus encore cette confusion des genres, présentant un romancier ancien soldat, puis enseignant, dont le livre The Eagle Has Landed, aurait été vendu à 250.00 exemplaires, et traduit en 25 langues. Ce qui est, pour le coup, la vérité, concernant Higgins, l'autre. 

 

Sauf que rapidement, les clients s'étranglent : loin des affaires d'espionnage et des aventures peuplées de lourds suspens, les ébats décrits perturbent. Et l'on conseille même, croyant s'adresser à Higgins, le vrai - enfin, l'autre - de se contenter d'écrire ce pour quoi il est bon. Autrement dit, pas ces récits érotiques. Et l'affaire trompe même un confrère d'Higgins, Jeremy Duns, qui déplore la méthode. Rien de plus simple que de prendre le nom d'un auteur célèbre du moment, et de vendre, sous couvert de son nom, des livres érotiques.

 

 

 

Et d'ajouter : « Je ne sais pas pourquoi ce truc me dérange, alors que je sais que l'ère pré-internet de l'édition/vente de livres n'était pas parfaite. Mais quelque part, dans le Far West du monde numérique, on a l'impression que personne ne se préoccupe de quoi que ce soit. » Sa propre réaction lui semble d'ailleurs étrange : il aurait pu trouver la chose scandaleuse la veille, et finalement tout à fait naturelle le lendemain. « Nous apprenons rapidement à accepter que tout cela fait partie de l'environnement numérique. »

 

L'éditeur d'Higgins, le vrai, c'est HarperCollins. Et, sollicité par le Guardian, il assure n'être pas au courant de ce procédé, mais promet que l'on corrigera le tir très rapidement. Les équipes commerciales travaillent avec Amazon pour y mettre un terme, et que ce soit outre-Manche, comme outre-Atlantique, on y remédiera rapidement. 

 

L'autre problème, c'est que Jack Higgins, sur Amazon, est un lien qui renvoie bien à l'ensemble des livres écrits par Higgins le vrai, ainsi que ceux publiés par Higgins, l'autre. De quoi entretenir la confusion, bien évidemment. Mais pour le coup, l'usurpateur d'identité n'y est pour rien. D'ailleurs, est-on certain que c'est vraiment une fausse identité ? L'auteur de romans à suspens, Jack Higgins est plus connu par l'état civil britannique sous son véritable nom d'Harry Patterson…

 

Reste alors les couvertures… Mais un achat compulsif est si vite arrivé.