medias

Jack Lang : l'exception culturelle “vaut aussi pour les artistes auteurs”

Nicolas Gary - 03.07.2018

Edition - Société - Jack Lang auteurs - statut artiste auteurs - intermittent spectacle auteurs


Une fois encore, France inter porte le fer sur le régime social et fiscal des auteurs, et les réformes qui vont les frapper. Invité de la matinale, Jack Lang, ancien ministre de la Culture, a pris position. Et l’on s’en doute, c’est encore une parole qui compte, d’autant plus intéressante. 



Jack Lang

 

« Il faut que les mots aient un sens », riposte immédiatement Jack Lang. « Lorsque j’ai inventé, entre guillemets, cette expression d’exception culturelle, cela ne vaut pas simplement pour les relations entre les États-Unis et la France. Cela vaut aussi pour la situation des artistes et leur statut. »

 

Par le passé, avait été imaginé l’étalement dans le temps de leur fiscalité, « parce que les rémunérations sont changeantes, en dent de scie ». Aujourd’hui, poursuit-il, la situation « est très préoccupante ». Et d’énumérer : la hausse de la CSG « difficilement supportable, notamment en raison de ces activités en dent de scie ». 

 

#AuteursEnColère : Le jour où la France s'arrêta,
par Denis Bajram

 

De même, le système de rémunération des auteurs, « notamment ceux de la bande dessinée, ne leur permet pas de vivre. Les dessinateurs, n’en parlons pas : c’est un métier long, un an, deux ans, trois ans ». Alors quoi ? Un statut spécifique ? Comme celui de l’intermittence ?

 

« Je pense qu’en effet, nous l’avions conçu en son temps, je pense qu’il y a des règles spéciales à imaginer. Par exemple, appliquer aux auteurs artistes, le système du prélèvement à la source, c’est un non-sens. » Et de fait, les rémunérations étant variables, d’une année à l’autre, rien de plus impensable...

 

« Il faut un statut spécial, et il faut le faire, l’assumer pleinement, si l’on ne veut pas que les jeunes auteurs disparaissent », conclut Jack Lang.
 

Rappelons que, dans le programme de Jean-Luc Mélenchon, pour la présidentielle, on trouvait l’idée d’une extension du régime des intermittents, pour les artistes visuels. Mais c’est dans celui de Benoît Hamon que découvrait plus précisément l’idée d’un statut pour les artistes « afin de donner toute la reconnaissance qu’ils méritent à celles et ceux qui se consacrent à la création ».

 

En effet, le candidat socialiste avait pour projet de préserver le statut de l’intermittent, tout en prévoyant « une couverture sociale pour les artistes qui n’entrent pas dans le champ du spectacle comme les auteurs, les scénaristes ou les compositeurs ».


Réécouter la matinale de France inter, de Nicolas Demorand.
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.