Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Jack White, ancien des White Stripes, lance sa maison d'édition

Antoine Oury - 23.07.2014

Edition - Les maisons - Jack White label - Third Man Records - Third Man Books


Depuis la fin des activités musicales de son duo The White Stripes, le musicien américain Jack White multiplie ses activités. Depuis Nashville, son label Third Man Records, créé en 2001, diffuse folk électrique et blues-rock rugueux, à travers les albums de The Dead Weather, Wanda Jackson, The Raconteurs ou Conan O'Brien. Et bientôt la prose de quelques poètes américains.

 

 

Jack White - Roskilde Festival 2012 - Orange Stage.jpg
Jack White - Roskilde Festival 2012 - Orange Stage par Bill Ebbesen, CC BY-SA 3.0

 

 

Tout comme son label, la maison d'édition Third Man Books se consacrera essentiellement à la publication de documents consacrés à Jack White lui-même, et son entourage. Ainsi, deux beaux livres de photographies sont déjà disponibles, l'un consacré à l'album Elephant de The White Stripes, et l'autre consacré à la tournée 2010 du groupe que le chanteur forme avec Alison Mosshart, The Dead Weather.

 

Toutefois, le livre à paraître début août élargit le champ d'action de la maison Third Man Books, filiale du label Third Man Records : Language Lessons: Volume 1 consistera en une anthologie de poésie, accompagnée par un double vinyle. Et, comme son nom l'indique, la publication devrait être suivie par d'autres anthologies.

 

Pour ce premier essai, on retrouve au sommaire Richard Hell et Tav Falco, pionniers du punk, qui signent des essais, mais également des oeuvres poétiques inédites par Dale Ray Phillips, C.D. Wright, Steve Stern, TJ Jarrett, Janaka Stucky, Sommer Browning, Gaylord Brewer ou Adrian Matejka, réunis dans ce recueil de 321 pages. Le double vinyle, de son côté, compilera les productions d'artistes jazz, pop, blues et punk, tels William Tyler, Destruction Unit, Ken Vandermark, Sampson Starkweather ou Paul "Wine" Jones.

 

5 poèmes seront imprimés sur des affiches et illustrés par des musiciens et dessinateurs comme Tim Kerr, guitariste du groupe Big Boys, Jim Blanchard, à l'origine du comics Hate, ou encore le folkeux Butch Anthony.

 

L'ensemble sera proposé dans un coffret en tissu (« Sommes-nous complètement fous ? », s'interroge la maison) et distribué via le site Internet de Third Man Books, mais également dans quelques disquaires et librairies triés sur le volet. L'aspect collector de l'objet, même s'il ne semble pas être édité en quantité limitée, assurera sans aucun doute le succès de la publication. Le tout sera vendu pour 50 $, soit 40 € environ.