Jacques Prévert dans le vent des enchères, avec feuilles mortes

Clément Solym - 09.06.2010

Edition - Economie - drouot - enchères - prevert


Oh! je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions amis
En ce temps-là la vie était plus belle,
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Tu vois, je n'ai pas oublié...
Eh non, personne n'a oublié les Feuilles mortes de Prévert et Kosma et moins encore les ouvrages du poète, qui vient de passer sous le marteau des enchères, lorsque d'une vente organisée à Richelieu Drouot, qui aura généré 2,28 millions €.


Photos, sculptures, dessins, et manuscrits originaux étaient au rendez-vous fixé par la société Ader, qui organisait la vente, avec un point d'orgue lorsque le scénario de Le Quai des Brumes a été vendu pour 557.640 € par le Musée des lettres et manuscrits, situé boulevard Saint-Germain à Paris.

Quant au manuscrit de la chanson Les feuilles mortes, estimée entre 30 et 40.000 €, il sera parti pour 185.880 € (sans les frais). Une véritable réussite pour le Musée, qui aura emporté bien d'autres oeuvres, comme le livre illustré par Picasso, Toros y toreros, à 161.096 €. Superbe, et d'autant plus que l'exposition qui présentera ces pièces devrait débuter mi-juillet, ainsi que l'expliquait le représentant du Musée à l'AFP.


Notons également une gouache de Miro, soldée pour 272.624 €, ainsi qu'une huile de Picasso de 1958, représentant la famille Prévert à la plage, vendue, elle pour 440.112 €.

L'ensemble des 49 lots est consultable à cette adresse de la maison Drouot. Ils ont été mis aux enchères avec l'autorisation d'Eugénie Bachelot Prévert, héritière unique et petite-fille de l'écrivain, qui en assure la succession.