James Ellroy verse la totalité de ses droits d'auteur aux victimes des attentats de Paris

Orianne Vialo - 29.03.2016

Edition - Société - James Ellroy - dons de droits d'auteur - victimes du 13 novembre


L’auteur américain a choisi de reverser la totalité de ses droits d’auteur de l’année 2015 aux victimes des attentats terroristes perpétrés à Paris le 13 novembre dernier. Malgré le souhait de l’écrivain de rester discret sur ce don, de crainte que son geste soit interprété comme un coup de marketing, son intention a fini par être révélée par ses admirateurs.

 

Mark Coggins / CC BY 2.0

 

 

Selon de vagues estimations, ce don s’élèverait à quelques dizaines de milliers d’euros, somme en majorité perçue à la suite du versement de ses droits d’auteurs pour le roman Perfidia (Rivages/Noir), paru en mai dernier chez Rivages, mais aussi de ses nombreux polars tels que Quatuor de Los Angeles, L.A Confidential ou encore American Tabloid. 

 

Rendu célèbre en France après la sortie de ses manuscrits Lune Sanglante et Dalhia Noir, l’auteur, considéré comme l’un des plus grands écrivains américains, souhaitait exprimer sa reconnaissance envers l’Hexagone, qui fut l’un des premiers à apprécier ses écrits et à lui apporter son succès dans les années 1980.

James Ellroy n’est pas la seule personnalité à souhaiter apporter son soutien aux victimes des attentats du 13 novembre dernier. Les Eagles Death of Metal ont pris l’initiative de verser des dons à l’association Sweet Stuff Fondation, organisme créé en 2003 pour fournir une assistance aux musiciens de carrière, aux ingénieurs et leurs familles aux prises avec la maladie et le handicap.

 

Ces dons seront ensuite versés aux victimes des attentats. Le groupe Metallica a également annoncé la sortie d’un disque uniquement composé de chansons enregistrées au Bataclan en 2003. Les recettes réalisées grâce à l’album seront aussi reversées aux personnes touchées par les attaques.

 

L’écrivain sera de passage en France du 8 au 11 septembre prochain, au festival America de Vincennes.

 

(via l'Express)