James Patterson et Stieg Larsson, les millionnaires de l'ebook

Clément Solym - 25.07.2010

Edition - Société - polar - ventes - ebooks


Les deux premières super-stars de l'édition numérique, ce n'est pas simplement anecdotique. En l'espace de deux semaines, les annonces émanant de l'un et l'autre éditeur américain ont fusé : deux romanciers explosent la barre symbolique du million d'ouvrages numériques vendus, entrant par là même dans l'histoire, ou l'Histoire, on verra bien.

L'éditeur français de James Patterson, ne nous cachait pas son plaisir, alors que les vacances battaient leur plein, de savoir que l'auteur avait franchi ce score. « Pour le moment, nous n'avons pas les chiffres de ventes de la version numérique de Dernière escale, mais c'est une bonne chose, forcément, que l'on puisse découvrir qu'un auteur que l'on soutient obtienne de tels résultats. »

Coupable !
Elles ne seront sûrement pas aussi importantes, face au 1,14 million d'ebooks vendus pour James Patterson, qui commentait : « Si les ebooks rendent les gens qui n'auraient pas lu dans d'autres circonstances, heureux d'aller se chercher un livre, alors moi, ça me convient. »

Et en face, c'est la saga Millenium, qui dépasse également ce million symbolique, annonçait l'éditeur Knopf, pour qui le premier tome a été écoulé à plus de 500.000 exemplaires en version numérique, dans le format Kindle vendu par Amazon. « Nous assistons à l’explosion du record de vente de The Girl with the Dragon Tattoo dans le commerce, le marché du livre de poche comme dans le livre audio, donc ce n’est pas surprenant que cette tendance se reflète sur les ebooks. »

Évidemment, en face des ventes de livres papier, ces deux chiffres semblent un peu dérisoires. Mais le taux de pénétration auprès du grand public de l'ebook est encore loin d'être au top de ce qu'il est possible d'attendre.

Ce que l'on constatera, c'est que, chiffres mis à part, les deux premiers auteurs à devenir des bests-sellers numériques oeuvrent dans le domaine du polar ou plus généralement, du policier. Et que le succès de Stieg Larsson en version numérique est tout de même plus considérable encore, puisqu'il compte seulement trois oeuvres, quand James Patterson en a écrit une grosse quarantaine, même si toutes ne sont pas en version ebook.

Une position privilégiée, et qui confirme les tendances toujours annoncées, de l'intérêt du public pour le polar en version numérique. À suivre, indéniablement...