Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

James Patterson explique l'engouement pour ses livres

Clément Solym - 01.04.2012

Edition - International - James Patterson - Etats-Unis - Best-Seller


13 titres à paraître cette année, 11 parus l'an passé : à 65 ans James Petterson a déjà publié 95 ouvrages et se place en tête des auteurs les plus vendus aux Etats-Unis, pour 80 millions de dollars de revenu annuel moyen.


L'auteur travaille sept jours sur sept, en interaction permanente avec son éditeur, concentré en permanence sur ses notes. Un projet qu'il juge excitant peut le conduire à travailler de nuit  et réaliser neuf versions d'un texte ne lui semble pas excessif.

 

Description de cette image, également commentée ci-après

James Petterson (©Wikipedia)

 

Il assume également réaliser de la "fiction commerciale", éloignée de la "littérature sérieuse". James Petterson est conscient de son succès, n'hésitant pas à considérer que sur 13 ouvrages publiés cette années, l'intégralité pourra être en tête des ventes, même si "un ou deux titres se classeront second lors de leur sortie".

 

Pour lui, son succès réside à la fois dans son propre travail, mais également dans les échanges avec son éditeur, qui aiguille en permanence son écriture pour une efficacité optimale et la meilleure réponse aux attentes du marché.

 

Touchant, et par une sorte de modestie, James Petterson reconnaît l'impossibilité de passer numéro 1 des ventes à moins qu'un éditeur ne diffuse un grand nombre d'exemplaires de son livre. Autrement, estime-t-il, les chances contre l'auteur sont à 500 000.

 

Mais James Petterson n'est pas qu'un auteur à succès, il est également... une entreprise. Car il assume que ses livres soient co-écrits, avec des collaborateurs rémunérés par un salaire mensuel et un système de bonus.

 

Un sujet porteur, une écriture travaillée simple et efficace, une équipe rodée : Aux Etats-Unis, un auteur à succès l'assume. En France, cela n'existe pas... dit-on.