Janvier-février 2011 : on rejoue la rentrée littéraire

Clément Solym - 23.12.2010

Edition - Les maisons - rentrée - littéraire - janvier


Oui. Cela ne suffit plus une seule rentrée littéraire par an…Et 2011 n’innove pas particulièrement en la matière puisque cette tendance de fond remonte déjà à plusieurs années. Il va donc falloir s’attendre à une nouvelle invasion des étals des libraires dans le courant des mois de janvier et février 2011.

A cette occasion, on attend la sortie de 510 nouveaux titres, contre 491 l’an passé, 329 titres français, 180 étrangers et 49 premiers romans en tout dans le lot, bien loin des 73 de 2010 sortis durant la même période. Et il y en aura pour tous les goûts…


Si la saison des prix littéraires est déjà terminée, on retrouve tout de même certaines pointures qui avaient eu la possibilité de se faire quelque peu oublier ces derniers temps. Ainsi de Christine Angot, qui, après Le marché des amants, sorti en 2009, revient avec Les petits, ou un regard original posé sur la séparation d’un couple. Ce sont, cette fois, les enfants qui en sont les principaux témoins.

C’est aussi le retour d’Alexandre Jardin qui n’innove pas vraiment en signant Des gens très biens, où il évoque son grand-père, personnage dont s’était déjà emparé le père de l’auteur, Pascal, lorsqu’il avait publié avec le succès que l’on sait Le nain jaune, en 1978.

Sachez qu’on retrouve aussi sur les étals des libraires un nouveau Philippe Sollers, Trésor d’amour, ou encore Ce que aimer veut dire signé par Mathieu Lindon, fils de Jérôme…Côté étrangers, James Ellroy est proposé par les éditions Rivages avec le titre La malédiction Hilliker. On lira également avec plaisir la Dernière nuit à Twisted River, traduction française proposée par le Seuil de Last night in twisted river sorti en 2009 aux Etats-Unis.