medias

Japon : les bibliothèques sont en plein essor

- 19.11.2012

Edition - Société - japon - bibliotheque - essor


Au Japon, la culture est loin d'être mise de côté. C'est ce que montrent les chiffres. Le nombre de bibliothèques japonaises a grimpé de 3.4 % depuis la dernière enquête, et le nouveau rapport annonce 11,3 % de bibliothécaires supplémentaires. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir connu et subi un contexte économique assez effroyable. « Mr Vaizey, Mrs Miller, entendez-vous ? », s'insurge alors Alan Gibbons, en faisant référence aux fermetures successives des bibliothèques du Royaume-Uni.

 

 

 Bibliothèque du Park Hyatt de Tokyo

 Théo La Photo CC BY-NC-SA 2.0

 

 

Un rapport du ministère de l'Éducation a révélé que le nombre de livres empruntés par les enfants des écoles primaires des 3274 bibliothèques publiques du pays a atteint une moyenne de 26 livres par enfant pour l'exercice 2010. Depuis 2007, cela représente une belle augmentation de 18,8 %.

 

Bien sûr, une partie de cette hausse est due à la récession économique elle-même qui a favorisé l'emprunt de livres en bibliothèque - au lieu d'achat -, aux règles des établissements qui se sont assouplies, permettant d'emprunter plus de livres à la fois, enfin, à la mise en place de livres éducatifs pour jeunes lecteurs sous forme de manga - une formule qui a su plaire.

 

De toute évidence, les livres continuent d'exercer une influence ludique et formatrice sur les jeunes japonais. Et malgré la « crise », les livres ont su rester au cœur de l'apprentissage et du développement de la culture japonaise. D'autant plus, qu'après le grand tremblement de terre du Japon et le tsunami en mars 2011, de nombreuses bibliothèques avaient été décimées.

 

Des bibliothécaires, des volontaires et des lecteurs avaient alors travaillé dur pour s'assurer que les enfants et les adultes puissent de nouveau avoir accès aux livres et à la lecture, même au milieu de la tragédie.

 

Bien que les premières bibliothèques publiques aient ouvert au Japon dans les années 1870, une loi stipule que les bibliothèques publiques soient fiscalement prises en charge, soient gratuites et répondent aux besoins de la communauté. Aujourd'hui, le nombre de bibliothèques est désormais le plus élevé jamais enregistré au Japon. Car les établissements ont su jusqu'ici s'adapter aux nouvelles formes de lecture et les présenter aux jeunes de façon amusante et utile.