Jean-Claude Lattès, éditeur de Joseph Joffo et Jacques Mesrine, est mort

Victor De Sepausy - 28.01.2018

Edition - Les maisons - Jean-Claude Lattès - éditeur Jacque Mesrine - Hachette Masque Lattes


Écrivain et éditeur, fondateur de la maison éponyme, Jean-Claude Lattès est décédé ce 27 janvier. Né le 3 septembre 1941 à Nice, ce fils de marchand de tissus embrassa une carrière dans la presse avant de se retrouver au service promotion des Editions Robert Laffont, en 1965.


JC Lattès - Livre Paris 2016
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

C’est avec Jacques Lanzmann qu’il fondera sa première maison, Édition Spéciale en 1968, avant de fonder la maison qui porte son nom, en transformant Édition Spéciale. En 1972, les Editions Jean-Claude Lattès vont commencer leur carrière, avec 2000 titres publiés en une dizaine d’années.

Au cours de sa carrière, il publia notamment le Sac de billes de Joseph Joffo, L’amour aveugle de Patrick Cauvin, pseudonyme de Claude Klotz ou encore Louisiane, de Maurice Denuzière.

En 1981, la maison est rachetée par le groupe Hachette, alors que Jean-Claude Lattès devient directeur général pour le groupe Livre, parvenant à redresser la structure. Et plus encore, la développer vers l’international.

 

Dix ans plus tard, il reprendra ses activités de lecteur et d’auteurs : il publiera deux romans avec Eric Deschodt, et s’adonne par la suite à sa passion pour l’Antiquité. Il partira pour vivre à Rome, Jérusalem et Alexandrie. 
 

 

Une maison emblématique et généraliste


Bernard Pivot, proche de l’éditeur, et qui a communiqué l’information à l’AFP, rappelle que Jea-Claude Lattès avait « un don probablement lié à ses débuts dans le journalisme pour repérer des talents éclectiques ». Avec cette faculté à « repérer les talents ».

Les 90 ans des éditions du Masque en 9 dates


Sa maison, par la suite, s’est développée au sein du groupe Hachette, rachetant notamment, en 2001, les éditions du Masque, qui compte le fond historique d’Agatha Christie. Et plus encore, toute une ligne éditoriale consacrée aux romans noirs et thrillers.



 

Elle est, depuis, devenue une figure du groupe Hachette Livre, proposant des textes grand public — avec le succès de Dan Brown ou encore la saga de Fifty Shades of Grey. Elle fit également paraître la biographie officielle de Steve Jobs, quelques mois avant son décès. 

 

Le scandale Mesrine

 

Alors ennemi public n° 1, Jacques Mesrine était incarcéré depuis 1973 : son autobiographie L’instinct de mort fut finalement publiée aux éditions JC Lattès en 1977. Est-ce moral de laisser des truands publier leurs mémoires, demandait-on à Jean-Claude Lattès. Sa réponse fut tranchante : « L’éditeur est là pour témoigner, il n’a pas à juger. » 

 

Maître Geneviève Aiche, avocate de Jacques MESRINE ajoutait : « Je ne suis pas un censeur ; il est intéressant que les prisons deviennent des salons littéraires. Cela aiderait à une réhabilitation. »
 

Avec un peu plus de précisions historiques, le livre ne fut pas éternellement porté par l’éditeur : en effet, face aux menaces de la police, le livre fut retiré, et c’est Gérard Lebovici qui l’a republié chez Champ libre, en 1984, avec « fierté », disait-il. 

 

L'éditeur signa alors une préface déplorant que l’on retire les droits d’auteur d’une personne condamnée pour crime — une législation qui venait de passer. Peu de temps plus tard, l'éditeur mourut dans un guet-apens qui aujourd'hui encore, reste bien mystérieux.

 

 



mise à jour 1 - 15 h 30 : 

 

Les éditions Jean-Claude Lattès, apprenant la disparition de leur fondateur, ont diffusé un message :
 

« Il y a 50 ans, Jean-Claude Lattès lançait son premier livre écrit par Philippe Labro sur les événements de mai 68. À l’époque, la maison d’édition fondée avec Jacques Lanzmann s’appelait Éditions Spéciales. Rapidement, avec sa femme Nicole, ils ont constitué un catalogue à l’image de leur curiosité et de leur passion pour les livres et leurs auteurs. Joseph Joffo, Amin Maalouf, Jean d’Ormesson, Maurice Denuzière, Irène Frain... ont rejoint ensuite la maison.
 

Aujourd’hui, Isabelle Laffont, Karina Hocine et Laurent Laffont, qui depuis plus de 20 ans animent cette belle maison, lui rendent un profond hommage, s’associent à la douleur de sa famille et de ses amis et conservent plus que jamais cet esprit d’ouverture à la liberté et au plaisir de la création littéraire. »

 

mise à jour 2 - 16h23 : 
 

Arnaud Nourry, Président-Directeur général d’Hachette Livre, a salué la mémoire de Jean-Claude Lattès : « Jean-Claude Lattès fut un des grands éditeurs de sa génération, celle qui contribua à donner à la littérature populaire ses lettres de noblesse dans les années 70. Homme de « coups », homme de flair, Jean-Claude Lattès, bien que fin lettré, était fier de ses succès populaires. Je crois savoir qu’il était tout aussi fier de ce qu’est devenue la maison d’édition qui porte son nom  depuis qu’il l’avait cédée à Hachette Livre en 1981. 

Best-sellers mondiaux, littérature de qualité, grands documents font bon ménage dans le catalogue des Editions JC Lattès, qui porte incontestablement l’ADN de son fondateur.  Il fut aussi mon lointain prédécesseur à la tête d’Hachette Livre, et le premier à avoir eu l’intuition que le développement international serait la clé de notre croissance future. 
»
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.