Jean-Luc Marion prend le fauteuil du Cardinal Lustiger

Clément Solym - 07.11.2008

Edition - Société - académie - française - Marion


La succession s'est faite sans trop de contestation, avec 11 voix attribuées au spécialiste de Descartes, quand Joël Schmidt n'en a obtenu que 4, Édouard Valdman, 2 et Maurice Ruben-Hayounn une seule. Mais sur 22 votants, direz-vous, cela pose comme un problème mathématique... Oui, il y a eu 4 blancs.

Ainsi donc, Jean-Luc Marion va pouvoir commencer sa vie d'Académicien, porter fièrement son costume vert et sa petite épée, il en avait tant rêvé. Ancien de Normale Sup, agrégé de philosophie - on comprend mieux Descartes - il a tout de même publié un livre qui donne envie : Le phénomène érotique.

Philosophe et catholique, comme quoi les paradoxes ne manquent pas sous la Coupole, il prend le siège du Cardinal Lustiger, dont il fut le conseiller, à l'âge de 62 ans, ce qui rajeunirait presque les Immortels. Signalons également que Saint-Augustin a joui de ses lumières, dans son dernier livre, Au lieu de soi, l’approche de saint Augustin, chez PUF. L'Académie française l'avait d'ailleurs récompensé du Grand Prix de philosophie en 1992.

Prochain rendez-vous sous la Coupole pour le remplacement du fauteuil de Pierre Messmer, avec entre autres postulants, Simone Veil.