Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Jean-Luc Mélenchon accuse Françoise Nyssen d'être “liée aux sectes”

Antoine Oury - 19.05.2017

Edition - Société - Mélenchon Nyssen - Nyssen sectes - Nyssen école


Au micro de BFM TV, ce jeudi 18 mai, Jean-Luc Mélenchon n'a pas tari de critiques sur le gouvernement d'Édouard Philippe, nommé la veille. Le leader de la France insoumise a ainsi critiqué Françoise Nyssen, « une ministre de la Culture qui est plus ou moins liée aux sectes », selon lui. Cette accusation se base notamment, semble-t-il, sur l'école ouverte par la dirigeante d'Actes Sud en 2015.

 
Jean-Luc Mélenchon - Livre Paris 2017
Jean-Luc Mélenchon (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 
Jean-Luc Mélenchon avait sûrement de quoi faire avec un gouvernement Philippe très à droite, mais il a égratigné au passage la ministre de la Culture Françoise Nyssen, ex-dirigeante d'Actes Sud, en l'accusant d'être « liée aux sectes ». S'il ne précise pas ses accusations, Mélenchon fait sûrement référence à l'école ouverte par Françoise Nyssen et Jean-Paul Capitani en 2015, le « Domaine du possible ».

Cet établissement de taille réduite s'appuie sur la méthode pédagogique Steiner-Waldorf, assimilée à l'éducation nouvelle, et qui s'appuie sur les travaux de Rudolf Steiner, philosophe occultiste. Selon les théories de ce dernier, il existe un monde spirituel accessible à l'homme, qu'il est possible d'atteindre par la méditation et... la lecture.

Le ministère de l'Éducation nationale, en 1999, avait mené l'enquête sur ces établissements appliquant la méthode Steiner-Waldorf, avant de conclure, en 2001, que les visites dans les établissements « n'ont pas révélé de pratiques à caractère sectaire ». Le rapport de la Commission de l'Assemblée nationale notait tout de même : « S'il est clair que toutes ces écoles ne revêtent pas un caractère sectaire, plusieurs mériteraient cependant une investigation approfondie. »

Cela dit, depuis cette enquête et ces conclusions, la Miviludes, Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, s'est exprimée sur la pédagogie Steiner-Waldorf : « Elle revêt des aspects très novateurs comme l’importance accordée aux rythmes de l’enfant, aux arts, au travail sur la motricité » expliquait Serge Blisko, le président de la Miviludes. « Mais elle est aussi la plus critiquable des pédagogies de “l’éducation nouvelle” ».

Ainsi, parmi les défaillances relevées par Miviludes, les vaccinations, pas toujours complètes, ou encore un niveau faible des enfants dans certaines matières, abordées plus tardivement que dans un cursus classique. Pour les accusations de dérives sectaires, elles pointent généralement l'enseignement de l'anthroposophie, la doctrine de Rudolf Steiner. « Elle y est même enseignée de manière camouflée, à travers des chansons ésotériques par exemple, c’est pourquoi la Miviludes reste vigilante » assure Serge Blisko, président de la mission interministérielle.

Ce à quoi Leila Francq, fondatrice du CEFOME, un centre de formation à la pédagogie Steiner-Waldorf, répondait : « Quand on travaille dans une école Steiner, il importe de connaître l’histoire du fondateur, la pédagogie et l’anthroposophie, mais on ne devient pas des adeptes ou des prosélytes pour autant ! La fédération a fait beaucoup d’effort pour amener plus de transparence et d’ouverture sur ces questions. »

Pour rappel, l'école Domaine du possible a été ouverte par Françoise Nyssen et Jean-Paul Capitani après le décès du fils de Françoise Nyssen, Antoine, qui s'est suicidé en 2012. Son fils avait souffert, d'après Françoise Nyssen, du système scolaire français, que l'éditrice considérait en 2016 trop axé sur l'évaluation, générant un stress trop important pour les enfants.

Dans l'émission Thé ou Café, en 2016, on peut revoir une présentation de l'école, ainsi que des commentaires de Françoise Nyssen sur l'éducation, à partir de 28 minutes 30.