Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Jean-Miguel Pire n'est plus le conseiller culture, livre et lecture de Nyssen

Antoine Oury - 30.08.2017

Edition - Société - Jean-Miguel Pire conseiller culture - Jean-Miguel Pire Françoise Nyssen - Jean-Miguel Pire


Nommé conseiller en charge de l’accès à la culture, de l’éducation artistique et culturelle, du livre et de la lecture, par arrêté en date du 21 juin 2017, Jean-Miguel Pire quittera son poste dès le 1er septembre prochain. Le nom de son ou sa remplaçante n'est pas encore connu pour le moment.

 


Un passage éclair au ministère. Le docteur en sociologie Jean-Miguel Pire quittera ses fonctions le 1er septembre prochain, quelques mois après son arrivée, annonce le ministère.

Né en 1968, Jean-Miguel Pire est docteur en sociologie (HDR), spécialiste des politiques culturelles et des politiques d’éducation artistique. Jean-Miguel Pire a également été enseignant à l’Université de Paris 7 (1995-2002), chargé d’étude à la Commission d’étude de la politique culturelle de l'État présidée par Jacques Rigaud (1996), doctorant à l’Institut Universitaire Européen (1996-1999), chargé de recherche à la Fondation Robert Schuman (1999-2001) puis au Département des études de l’ÉNA (2004-2005), conseiller technique au Cabinet de Gilles de Robien, Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche (2005), rapporteur général Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle (2006-2013).
 

Que trouve-t-on dans la déclaration d'intérêts
de Françoise Nyssen ?

 

Depuis 2007, Jean-Miguel Pire est chercheur titulaire à l’EPHE, et est élu en 2014 directeur-adjoint du laboratoire HISTARA (EPHE).

Mise à jour 15:24 : Le ministère de la culture nous indique que M. Pire a quitté son poste « pour des raisons personnelles, en accord avec la ministre ».