Jean Serroy nous plonge dans la représentation picturale du vin

Victor De Sepausy - 26.09.2016

Edition - Société - vin - peinture - Serroy


Universitaire et écrivain, Jean Serroy vient de signer un beau livre particulièrement réussi aux éditions de La Martinière. Intitulé Le vin des peintres (260 x 285 mm,216 pages, 49 €), l’ouvrage est aussi documenté qu’agréable à lire et à regarder.

 

A partir d’une sélection d’une centaine de tableaux, Jean Serroy revisite l’histoire de l’art à la lumière du rapport qu’entretiennent les peintres avec le vin dans leurs œuvres. Et l’on découvre ainsi, du XVe siècle au XXIe siècle, un glissement progressif de la place réservée au vin qui, de sacré, devient païen.

 

 

Depuis le Caravage jusqu’à aujourd’hui, le vin a subi une translation, cette boisson au départ orientée vers le divin, s’est invitée dans le quotidien. Partant d’analyses fines et symboliques des représentations liées au vin dans les tableaux, Jean Serroy apporte un regard neuf sur les usages de chaque époque.  

 

« Dans l'Antiquité, il est un élément important des pratiques rituelles et sacrificielles. Ainsi, les fêtes de Dionysos et de Bacchus sont littéralement un hymne à l'ivresse, laquelle, croit-on, permet à ses participants de se rapprocher de leur dieu. Plus tard, l'arrivée du christianisme renforcera ce caractère divin, le vin et la vigne étant cités 443 fois dans la Bible : l'ivresse de Noé, Moïse et la grappe de raisin rapportée de la Terre promise, Loth et ses filles, le festin de Balthazar...

 

Dans le Nouveau Testament, le vin devient le symbole du mystère christique : les noces de Cana où Jésus transforme l'eau en vin, la Cène où Jésus consacre le pain et le vin. Autant de scènes, autant de sources d'inspiration pour les artistes peintres qui, au fil des siècles, s'affranchiront peu à peu de ces codes religieux, mais ne cesseront pas pour autant de faire du vin un thème fertile, où s'exprime la fête des sens. Selon les oeuvres, le vin s'invitera désormais dans des natures mortes, des scènes de cabaret ou de café pour célébrer une vision hédoniste de la vie. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : La Martiniere
Genre : peinture /...
Total pages : 216
Traducteur :
ISBN : 9782732471273

Le vin des peintres ; une histoire hédoniste de l'art, XVe-XXIe siècle

de Jean Serroy(Auteur)

Le vin a toujours été source d'inspiration pour les hommes et les artistes. Dans l'Antiquité, il est un élément important des pratiques rituelles et sacrificielles. Ainsi, les fêtes de Dionysos et de Bacchus sont littéralement un hymne à l'ivresse, laquelle, croit-on, permet à ses participants de se rapprocher de leur dieu. Plus tard, l'arrivée du christianisme renforcera ce caractère divin, le vin et la vigne étant cités 443 fois dans la Bible : l'ivresse de Noé, Moïse et la grappe de raisin rapportée de la Terre promise

J'achète ce livre grand format à 49 €