Jeremy Paxman : pas le temps de finir son best-seller...

Clément Solym - 23.03.2009

Edition - Société - Jeremy - Paxman - finir


Il est présentateur de Newsnight, émission prisée du public anglais, mais également écrivain et son futur livre sera un best-seller... bien qu'il ne soit pas parvenu à l'achever. Car voilà, Jeremy Paxman est désolé, mais il « n'a simplement pas eu le temps de finir cette chose ». Et même, il fut contraint de demander de l'aide à l'auteur irlandais Neil Hegarty pour y parvenir.

Publié pourtant le mois dernier, le livre, The Victorians, ne mentionne cependant que son nom sur la couverture, bien que Neil soit remercié en fin d'ouvrage.

BBC Books, qui est l'éditeur, précisait la semaine passée que l'intervention de Neil n'avait été requise que pour aider à façonner le texte qui avait été commencé, et le mener à son terme. L'Irlandais aurait également ajouté quelques éléments de son cru, et pour cela aura été pleinement crédité.

Cette participation éveille pourtant des questions sur la teneur du livre, mais pour Lisa Jardine, professeur à l'université Queen Mary, de Londres, Paxman a scrupuleusement respecté l'apport de Neil à son ouvrage. Traitant de l'époque victorienne, pour en explorer les la vie et la culture, le livre donnerait à Hegarty les retours adéquats pour son implication.

D'autant que, selon Claire Alexander, agent littéraire, cette simple créditation n'est pas toujours respectée par les auteurs majeurs - ou people - qui s'aident d'un tiers pour achever leur rédaction. « C'est fait dans le plus grand secret », ajoute Claire. Aussi salue-t-on l'honnêteté de Paxman à cet égard, qui a transgressé cette loi du silence et a nommé la personne qui lui a filé un coup de main.

La critique, inspirée ou non, par cet acte d'altruisme n'a pourtant pas été unanime sur le livre : on oscille entre un ouvrage « futile et sans importance » et « une véritable contribution à l'histoire de l'art ».