Jésus, star du petit écran, couvre de gloire un auteur musulman

Clément Solym - 31.07.2013

Edition - International - Jesus de Nazareth - Fox News - auteur musulman


Qu'est-ce donc qu'un Zélote ? Eh bien, si l'on se réfère, à son dictionnaire, il est temps de faire... un point. Ce terme était utilisé pour désigner les Galiléens, et ils sont, pour résumer, une section juive farouchement opposée à Rome, et compte comme des sortes d'activistes un brin fanatique dans le monde antique. Mais la mauvaise réputation qu'ils tiennent doit surtout aux textes de Flavius Josèphe, qui les présente comme des intégristes, incapables de composer avec le pouvoir romain. 

 

 

 

 

 

Ca, c'est fait. Mais quel rapport entre les Zélotes et la télévision ? Eh bien, le livre de Reza Aslan, qui a publié Zealot: The Life ans Times of Jesus Of Nazareth. Pour mémoire, n'oublions pas que Jésus était certes originaire de la ville de Nazareth, laquelle se trouve... en Galilée. Notre Sauveur avait donc en lui un potentiel de fanatique héréditaire, si l'on se fie à ce que nous apprend l'histoire. 

 

Or, voilà donc le livre de Reza, auteur de confession musulmane, qui écrit sur le personnage à partir duquel a été fondé le christianisme. Et, comme toute attachée de presse le sait, rien de mieux pour promouvoir un auteur que de le faire passer à la télévision. C'est chose faite pour Reza, qui se retrouve face à la présentatrice de Fox News (oui, LA Fox), laquelle lui demande tout de go : « Vous êtes un musulman, pourquoi avez-vous écrit un livre sur le fondateur du christianisme ? »

 

Un peu embarrassé, Aslan répond patiemment que c'est un spécialiste des religions, qu'il s'y connaît plutôt pas mal en grec biblique, qu'il a étudié les origines du christianisme au cours des vingt dernières années... et que, oui, il se trouve qu'il est personnellement musulman. Mais Lauren Green, la présentatrice, insiste : pourquoi ce livre ? « C'est mon travail en tant qu'universitaire », supplie Aslan, presque mal à l'aise. 

 

La suite de l'interview n'a rien à envie à celles que réalisait Jean-Yves Lafesse : la présentatrice, pensant lever un lièvre, demande pourquoi l'auteur n'a pas officiellement annoncé qu'il était musulman dans le livre ? « C'est noté à la deuxième page du livre », répond notre auteur. Et tout le reste est du même acabit, jugez plutôt : 

 

 

 

 

Sauf qu'internet est le premier outil à avoir tué Vidéo Gags : l'interview est diffusée sur les réseaux, le New York Times la qualifie de zarbi, et le buzz finit par se faire. Au point que l'on ne sait rien, ou presque du contenu du livre, après l'avoir regardée... mais que les Américains se sont rués sur le bouquin. L'éditeur s'est même retrouvé contraint de faire une réimpression en urgence. Aslan, plein de bons sentiments, assure qu'il est désolé pour la présentatrice, et compatit à la déferlante qui s'est abattue sur elle. Car l'auteur se retrouve désormais dans le classement des meilleures ventes, et devenu littéralement une star de l'édition. 

 

L'éditeur, Random House, explique que 20.000 exemplaires étaient prévus pour un réassort dans les prochains jours, mais avec ce qui s'est passé sur la Fox, ce sont 50.000 exemplaires de plus qui ont été imprimés. En tout, 150.000 exemplaires du livre auront été produits, et les ventes semblent largement suivre - et ce, grâce à l'interview désormais désignée comme « la plus embarrassante » jamais faite sur la Fox. 

 

Petite dernière pour la route. 

 

Reza Aslan : « Je pense que le problème fondamental ici, c'est que vous supposez qu'en fonction de ma confession religieuse, j'ai biaisé le travail que j'ai réalisé. Mon travail en tant qu'universitaire, c'est d'écrire sur les religions... et l'une de ces religions dont je parle est celle qui a été lancée par Jésus. »

 

Dont acte.

 

Via Atlantic Wire