Jeu vidéo : Faire appel à James Bond pour donner le goût de la lecture

Clément Solym - 27.08.2008

Edition - Société - James - Bond - lecture


Young Bond n'a pas le permis de tuer : Charlie Higson, l'auteur de cette série a lancé un jeu vidéo dans le monde d'un agent 007 alors qu'il était encore adolescent, pour faire face à la baisse d'alphabétisation chez les jeunes garçons. Des statistiques anglaises ont en effet montré qu'un ado de 14 sur cinq avait un niveau de lecture inférieur à celui attendu pour un enfant de 11 ans.

Jeu vidéo et lecture : le duo gagnant ?

« Les enfants peuvent être absorbés par la lecture d'un magazine sur le football, comme ils peuvent lire un livre d'histoire ou un roman. Nous ne devons pas rejeter les autres formes de littérature - quand j'étais petit, je lisais des tonnes de BD », explique l'auteur. Son jeu table alors sur un système de lecture en ligne et hors ligne.

On se souviendra que dernièrement, Verizon avait investi 1 million $ pour mesurer l'impact que les jeux vidéo peuvent avoir sur l'alphabétisation et l'acquisition de compétences, à travers 12 bibliothèques, aux États-Unis.


Les lecteurs sont ainsi mis en situation, et amenés à découvrir l'univers de Young Bond, qui inclut de surcroît une liste de titres que le gouvernement a encouragés à lire. « Nous sommes toujours à la recherche de moyens innovants pour encourager les écoliers à lire, en particulier ceux qui ne traîneraient pas dans une bibliothèque ou ne dévorent pas de magazines. »

Le jeu fut lancé durant le Festival du livre d'Édimbourg. Il est entièrement gratuit, et une première mission est disponible immédiatement. Par la suite, d'autres missions, dans lesquelles on incarnera un agent soviétique ou anglais, auront cours jusqu'au 8 octobre. Higson prendra alors part au jeu, et ce sera la fin du projet.

Intitulé The Shadow War, il a été développé par Six To Start. Higson pour sa part devrait délivrer un nouvel épisode de Young Bond le 3 semptembre prochain.