Jimmy Carter raconte l'histoire de sa maman, Lillian Carter

Clément Solym - 12.05.2008

Edition - Les maisons - Jimmy - Carter - président


L'ancien président Jimmy Carter vient de publier un livre sur sa mère, A Remarkable mother dans lequel il la dévoile depuis sa naissance à 1898 à sa mort d'un cancer en 1983. Réalisé à partir de lettres, d'extraits de journaux, et d'entretiens avec sa famille et ses amis, ce fut « un grand plaisir pour moi de l'écrire, explique Carter, car j'ai appris nombre de choses que j'ignorais. »

Peu orthodoxes dans ses réponses, peu enclines à se laisser dicter sa conduite ou à suivre des conseils, Maman Carter a tout de même prononcé plus de 600 discours dans toute sa vie, aux États-Unis et dans le reste du monde. Elle rencontra Bob Dylan, Elvis, se lia d'amitié avec Frank Sinatra ou Dean Martin et préférait la pêche à toute autre activité.

Jimmy Carter la considéra comme sa principale arme dans sa course à l'investiture en 1976. « Une fois que j'ai eu battu définitivement Gerald Ford, avec une très faible marge, j'ai considéré exact de dire que si ma mère n'avait pas pris part à la campagne, je n'aurais probablement pas gagné », avoue le petit Jimmy.

Lillian Carter avait été infirmière dans la petite ville de Plains, dans le Sud des USA et s'est battue à sa mesure pour les droits des noirs, fortement réprimés à son époque. « Elle était indomptable, elle a été courageuse et elle n'a pas cédé à la pression du public quand elle estimait qu'elle avait raison. »

C'est la maison Simon & Schuster qui publie le livre.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.