JK. Rowling : son assistante lui aurait soutiré près de 24 000 £

Maxim Simonienko - 21.12.2018

Edition - Justice - jk rowling procès - harry potter vol - assistante accusée 2017


Amanda Donaldson, 35 ans, ancienne assistante personnelle de JK Rowling, a été suspendue puis licenciée en 2017 pour avoir été accusée de dépenses non autorisées et de s'être emparée de marchandises Harry Potter pour une valeur approchant les 24 000 £.
 
J.K. Rowling (Percy - CC BY-SA 3.0)

 
L’auteur cherche à obtenir des dommages-intérêts dans une affaire civile intentée sous le nom de son époux, Joanne Murray. Les deux époux affirment que Mme Donaldson aurait effectué des transactions comprenant 3 629 £ au salon de coiffure Molton Brown, 2 199 £ au magasin de cartes-cadeaux Paper Tiger et plus de 1 800 £ entre les cafés Starbucks et Costa sur une carte de crédit d'entreprise. Tout cela sans autorisation.

La femme de 35 ans a également nié avoir falsifié un courrier électronique envoyé par le restaurant Castle Terrace, situé à Édimbourg. Elle a déclaré avoir versé une caution de 400 £ pour un déjeuner de Noël, mais que l'argent n'avait pas été déduit de la dernière facture. Le restaurant ne demandait d'ailleurs aucune caution au docteur Murray, le mari de JK. Rowling. L'ancienne assistante ne connaissait pas les raisons pour lesquelles aucun dépôt en espèces n’avait été prélevé.
 

Des vrais et faux frais


Les cafés de chez Starbucks et Costa étaient destinés, selon l'accusée, aux réunions d’affaires et aux anniversaires du personnel. Les achats effectués à Molton Brown concernaient des affaires du bureau et ceux de Paper Tiger, quant à eux, étaient effectués à la demande de Mme Rowling.

Mme Donaldson a déclaré que sa supérieure était souvent « occupée à écrire et que [le personnel devait] respecter cela. Je ne dirais pas que l’approche est aisée. Les gens au bureau lui demandaient parfois si elle était de bonne humeur, d'une manière terrifiée

Néanmoins, lors de son témoignage devant le tribunal du shérif d’Airdrie, Mme Donaldson a insisté sur la générosité de sa patronne. Elle lui aurait acheté une poussette de remplacement lorsque celui de son enfant avait été endommagé. Mais elle a affirmé qu'elle n'avait jamais reçu d'instructions spécifiques pour l'utilisation de la carte de crédit de l'entreprise : 

« J'avais cru comprendre que je devais prendre la décision et lui en parler ensuite. On ne m'a jamais dit faire le contraire. »
 
Le Dr Neil Murray, le mari de JK Rowling, a décrit Mme Donaldson comme une "menteuse" et l’a accusée de vol de marchandises Harry Potter stockées dans le bureau pour les envoyer à des enfants malades sans autorisation. Cette accusation est survenue après qu'un présumé ancien petit ami de l'assistante a rapporté des produits dérivés Harry Potter à son bureau.

Elle a avoué par la suite avoir été en correspondance avec un enfant malade à qui elle n'avait envoyé que des cadeaux autorisés préalablement par sa patronne. 

Pour terminer le témoignage, les juges ont demandé à Mme Donaldson si elle pensait avoir fait du bon travail : « Oui. Je demandais souvent comment je me débrouillais, c'était important pour moi. Je crois avoir fait le meilleur pour l'entreprise et Mme Murray. »

Source via Metro


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.