John Fante, méconnu aux USA, adulé en France

Jeanne Rivière - 12.09.2018

Edition - International - John Fante traduction - Brice Matthieussent traducteur - Fante Matthieussent romans


John Fante, l’auteur américain de la saga d’Arturo Bandini, mort en 1983, a trouvé son public en France, mais pas aux USA où il reste méconnu. Son traducteur, Brice Matthieussent, évoquait son œuvre à la Maison de la poésie, lundi 10 septembre, devant une salle comble. Il est le traducteur à l’honneur du festival Vo-Vf qui se déroule du 5 au 7 octobre à Gif-sur-Yvette.
 



 

« C’est formidable, une voix nouvelle, il faut le publier », telle fut la réaction de Brice Matthieussent au début des années 80, après que Christian Bourgois lui a confié deux livres de John Fante en lecture. L’éditeur avait déjà repéré un article élogieux de Philippe Garnier dans Libé. « Il a alors décroché son téléphone, joint l’agente de Fante et demandé d’acheter les droits de tous ses livres », poursuit le traducteur.

Ce coup de poker de l’éditeur aurait plu à John Fante, qui aimait le jeu. « J’avais hâte de découvrir ses autres livres », poursuit Brice Matthieussent qui évoque le style de Fante lorsqu’il le découvre dans sa langue originale, « du Bukowski, mais sans le sexe, sans la bière et avec une force de frappe sur la machine à écrire qui donnait l’impression de mots gaufrés sur le papier ». Charles Bukowski, qui l’admirait, encouragera d’ailleurs son ami John Martin, de la maison d’édition Black Sparrow Books, à republier tous les livres de Fante aux USA.
 

Une langue nerveuse, efficace, sans artifices 


« La langue de Fante est nerveuse, efficace, sans artifices, elle va droit à l’os, il n’y a pas de gras. Il faut que ça claque, pas que cela patauge », détaille Brice Matthieussent. Un style resserré, marqué par son oralité, qui imprime un rythme d’autant plus difficile à reproduire en français que « le français délaye, il y a toujours plus de mots qu’en anglais, environ 20 % ». Un coefficient de foisonnement quasi incompressible.

Brice Matthieussent dit pourtant ne pas se souvenir des problèmes de traduction, lui qui a par la suite a traduit tous les livres de Fante à l’exception de Demande à la poussière, traduit par Philippe Garnier. « Je l’ai traduit il y a 30 ans et entre temps, j’ai traduit plus de 200 livres » (notamment les Jim Harrison, Kerouac, Ford, Pynchon, Thoreau, NdR) justifie le traducteur.

Il garde néanmoins en mémoire la voix de l’auteur, présente dans tous ses livres, une voix déchirée de contradictions que le comédien Thibault de Montalembert a donné à entendre à travers une lecture incarnée d’un extrait de Pleins de vie moquant, tout autant qu’il leur rend hommage, les superstitions des parents italiens de Fante.



 

Les raisons de son succès en France


Ce va-et-vient incessant entre deux mondes et les contradictions qui l’habitent constituent selon Brice Matthieussent « une sorte d’arc électrique entre deux pôles dont il convient de garder la tension ». À la question de savoir pourquoi John Fante rencontre un tel succès en France, alors qu’il reste trop méconnu aux États-Unis, le traducteur avance « la proximité avec l’Italie de ses origines, la critique mordante qu’il fait des USA ».

Sans conteste peut-on ajouter les traductions nerveuses et inspirées que Brice Matthieussent en a données. 10/18 a entrepris cette année la réédition complète de son œuvre et Yvan Attal tourne une adaptation de Mon Chien stupide.

 

Brice Matthieussent est le traducteur à l’honneur du festival Vo-Vf, le monde en livres, grand entretien mené par Salomé Kiner le samedi 6 octobre à 14 h, suivi d’une lecture d’Anne Brissier de la nouvelle de Denis Johnson « La Générosité de la sirène », traduit par Brice Matthieussent (Ed. Bourgois, 2018).




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.