John Scalzi en lutte contre les trolls

Xavier S. Thomann - 06.02.2013

Edition - Société - John Scalzi - Troll - Dons


L'écrivain John Scalzi en a marre des trolls (internautes postant des messages polémiques ou insultants, NdR) qui infestent son blog. Et d'un troll en particulier qui attaque l'auteur à longueur de journée à coup de propos pour le moins insultants. Excédé, il a trouvé un moyen de lutte assez particulier, puisqu'il est question de donner de l'argent à plusieurs organisations caritatives à l'occasion de chaque insulte. 

 

 

John Scalzi on the

 John Scalzi (Pip R. Lagenta, CC BY-ND 2.0)

 

 

Le dispositif est assez simple. À chaque fois que cet internaute mal intentionné postera sur son site une déclaration où il est question de l'auteur, ce dernier propose une promesse de don de 5 dollars. Bien entendu, il a inscrit une limite à ceci pour éviter que son « ami » n'abuse du système. Il a placé le maximum à 1,000 dollars : autrement dit, Scalzi pourra se faire insulter 200 fois au cours de l'année à venir. 

 

L'auteur a choisi quatre associations caritatives aux objectifs divers. RAINN, la plus grande association aux États unis de lutte contre les violences sexuelles. Emily's List qui oeuvre à l'élection de femmes démocrates pro-Choice (laisser la liberté aux femmes d'avorter légalement, le contraire des pro-Life). Human Rights Campaign qui travaille pour les droits des LGBT et enfin le NAACP, la plus ancienne organisation de droits civiques aux USA. 

 

L'initiative est bien entendu louable. Et elle n'a pas tardé à prendre plus d'ampleur, car Scalzi a beaucoup de fans, et quelques très bons amis. En effet, il n'est pas le seul à penser qu'il s'agit là d'une bonne idée : Will Wheaton, pour ne citer que lui, a rejoint le projet. Résultat, on apprend via le compte Twitter de Scalzi que la somme de 50,000 dollars de promesse de dons a été atteinte. 

 

En tout cas, on ne peut qu'être admiratif de la force de frappe de certains auteurs anglo-saxons. Leur maîtrise des nouvelles technologies leur permet d'avoir une communauté toujours plus réactive autour d'eux. On attend encore de voir un auteur français mobiliser aussi rapidement les foules avec Twitter ou son blog.