Jonathan Littell commente Maurice Blanchot

Clément Solym - 06.02.2009

Edition - Société - Jonathan - Littell - Maurice


La Nouvelle Revue française fête ses cents. A cette occasion, elle sort un numéro spécial où des écrivains de la jeune génération prennent la plume pour parler de leurs célèbres aînés signataires de nombreux article dans la NRF. Jonathan Littell, l’auteur des Bienveillantes s’est plié à l’exercice, choisissant de commenter Maurice Blanchot.

Il nous proposer une intéressante réflexion sur l’acte de lire et sur tout ce qu’il suppose. Afin que le sens éclose, l’auteur doit savoir s’éloigner de son propre texte pour le laisser parler. Maurice Blanchot disait : « Lecture est liberté, liberté qui ne peut que dire oui. » Il faut donc s’ouvrir au texte pour qu’il nous parle mieux. Le Figaro propose de découvrir l’article de Jonathan Littell pour la NRF directement sur son site.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.