Journée consacrée à la lecture, en hommage à Ray Bradbury : le Ray's Day

Cécile Mazin - 22.08.2016

Edition - Société - Ray Bradbury lecture - livres hommage bibliothèques - lecture partage livres


Depuis août 2014, Ray Bradbury est à l’honneur le 22 de ce mois, pour une journée entièrement consacrée à... la lecture. Originellement, il s’agissait de saluer l’investissement de l’auteur de science-fiction pour la lecture. Et son goût personnel pour les livres. Un hashtag, #RaysDay, et des réseaux, des lecteurs, des auteurs et des éditeurs, pour prendre part à l’opération. Objectif : Lire. Et faire lire.

 

 

 

La mort de Ray Bradbury en 2012 ne fera pas disparaître l’œuvre ni l’homme. Selon certaines sources, il se serait réfugié sur Mars, pour vérifier s’il n’est pas possible d’écrire une suite à ses Chroniques martiennes. Plus vraisemblablement, il a décidé d’y ouvrir une bibliothèque géante, en attendant que la terraformation ne débute, et pour assurer aux premiers colons le minimum vital en matière de lecture.

 

À l’initiative du Ray’s Day, on retrouvait Neil Jomunsi, qui prend régulièrement place dans nos colonnes. Son idée était simple : consacrer le 22 août, jour de la naissance de l’écrivain (à Waukegan dans l’Illinois), à la lecture.  

 

Le Ray’s Day est une journée pour fêter la lecture, quel que soit le support : pas de gue-guerre papier vs numérique, ce qui compte, ce sont les histoires, leurs auteurs et les lecteurs. Tout le monde est invité.

Ensuite, hors de question d’en faire un prétexte au business : le 22 août doit être le jour où la lecture s’offre et se partage gratuitement et librement.

 

Il n’y a pas besoin de brûler des livres pour détruire une culture. Juste de faire en sorte que les gens arrêtent de les lire. Ray Bradbury

 

Pour y prendre part, tout est possible... 

 

Rappelons qu’il existe une bibliothèque numérique, créée en 2015, pour la deuxième édition, qui réunit des livres offerts et librement versés, pour inciter chacun à découvrir. 

 

 

 

 

Pour 2016, près d’une centaine d’auteurs, de blogueurs, traducteurs, bibliothécaires et éditeurs ont décidé de s’investir. Chacun propose une initiative personnelle – de la nouvelle inédite, publiée sur son site, à la relecture pour son propre plaisir, de Fahrenheit 451, en passant par le relais de l’information. 

 

Pour plus d’informations, direction cette page, ou alors sur Facebook et Twitter avec le hashtag #RaysDay.