Joyce Carol Oates accusée d'islamophobie sur Twitter

Lauren Muyumba - 09.07.2013

Edition - Société - Joyce Carol Oates - Twitter - Egypte


La poétesse et romancière américaine Joyce Carol Oates a fait des étincelles en postant le 5 juillet 2013 une série de tweets qui faisaient le lien entre l'Islam et les agressions sexuelles. Sa remarque, qui a pour référence la situation des femmes égyptiennes, apparaît en pleine période politiquement tendue en Égypte.

 

 

Get Lit! 2013 Joyce Carol Oates-34

 

Joyce Carol Oates au Get Lit! Literary Festival 2013

SpokaneFocus_CC BY 2.0

 

 

On le sait, les idées sur Twitter sont toujours exprimées brièvement, parfois au risque d'être mal comprises ou au contraire d'être très claires. En 140 mots, l'auteur de 75 ans a plutôt laissé entendre nettement le fond de sa pensée : « Là où 99.3 % de femmes déclarent avoir été victimes de harcèlement sexuel et de viol, qui est une épidémie_en Egypte_il est naturel de se demander : quelle est la religion dominante ? »

 

Sur Twitter, plusieurs auteurs ont suivi les propos laissés par celle qui reçut en 1970, pour son livre Them (Eux), le Fiction Award délivré aux États-Unis par le National Book Foundation. La plupart ont exprimé leur déception : « Cela me rend triste. Parler de religion ici est illogique. Vous êtes injuste, et en train de présenter cette injustice comme de la franchise », a posté Teju Cole, un écrivain américain d'origine nigérienne.

 

 

 

L'écrivain Esward Champion a quant à lui répondu en faisant une comparaison avec les États-Unis, pour démontrer le manque de logique : « 80 agressions sexuelles en une seule journée. Essayez d'imaginer 120 en une journée aux États-Unis... » D'ailleurs, le roman Eux de Joyce Carol Oates se déroule en Amérique et parle de jeunes qui doivent se battre pour survivre dans un monde de violence et de danger.

 

La voix d'une écrivaine et journaliste s'est également élevée : « La violence contre les femmes a toujours existé dans toutes les cultures depuis la nuit des temps. Pourquoi est-ce si difficile à comprendre ? » Des lecteurs aussi se sont exprimés : « C'est la citation (ou question) la plus raciste que je n'ai jamais entendue de la part d'un auteur. Incroyable ». Mais ce twittos n'a peut-être pas entendu parler de la récente affaire de Robert Spencer et Pamela Geller.

 

Joyce Carol Oates est loin d'être la seule écrivaine à avoir fait naître une polémique en se mêlant de politique ou de religion. Des sujets qui, comme on le sait, peuvent créer facilement des débats ne serait-ce qu'autour d'une table.

 

Le lendemain de ces tweets, l'armée égyptienne a présenté ses « condoléances » aux Égyptiens, suite à une cinquantaine de personnes tuées au Caire. Les violences ont fait plus de 400 blessés, cinq jours après le coup d'État contre Mohamed Morsi.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.