Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Judith Jones, celle qui a fait découvrir Anne Frank aux Américains, est décédée

Bouder Robin - 03.08.2017

Edition - Société - décès judith jones - journal d'anne frank - éditeur américain cuisine


Elle a fait lire le Journal d'Anne Frank aux lecteurs américains, et leur a fait découvrir les subtilités de la cuisine française à travers la publication de Julia Child : Judith Jones, éditrice chez Doubleday, est décédée le 2 août dans sa résidence d'été dans le Vermont, des suites de la maladie d'Alzheimer. Elle avait 93 ans et une immense notoriété dans le monde de l'édition américaine.

 
Le Journal d'Anne Frank (1952)
 

 

C'est au début des années 1950, alors qu'elle travaille pour l'éditeur Doubleday à Paris, que Judith Jones découvre la version française du Journal d'Anne Frank. « Mon patron était parti déjeuner avec ses éditeurs, et m'a laissé avec toute une pile de manuscrits à classer », expliquait-elle au Juwish Chronicle en 2009. « Je suis tombée sur cet adorable visage. J'ai passé toute la journée à lire le texte. »
 

Touchée par le texte, elle le propose à ses supérieurs, qui avaient pourtant rejeté le manuscrit, et le soutient. Elle parviendra à les convaincre d'éditer le Journal, l'un des premiers documents sur l'Holocauste, en anglais. Dès sa parution américaine en 1952, le texte connaîtra un succès incroyable.
 

Le Sicherheitsdienst aurait découvert Anne Frank
par hasard : une nouvelle approche

 

Elle sera recrutée par Blanche Knopf, cofondatrice de la maison Knopf, en 1957, et c'est là que son travail sera véritablement remarqué. Après son retour de Paris, elle s'intéresse au travail de l'Américaine Julia Child et son Mastering the Art of French Cooking, qui propose de véritables recettes à une époque où les Américains ne mangent que des plats surgelés.

 

Tombée amoureuse de la cuisine française durant ses années parisiennes, elle fera front une fois encore à ses supérieurs en les persuadant de donner une chance à ce livre de cuisine. Et changera considérablement la façon des Américains de cuisiner.

 

Poussée par le succès de Child, elle dénichera d'autres auteurs de livres culinaires et fera d'eux de véritables icônes, comme Edna Lewis, Marcella Hazan ou encore Nina Simonds. Et des romanciers bien sûr, Anne Tyler et John Updike en tête, qui feront le succès de Knopf.

 

À côté de son travail d'éditrice, auquel elle consacrera plus de 60 ans de sa vie, elle écrira ses propres livres de recettes, pour apprendre à cuisiner seul ou pour son chien, entre autres. Son dernier ouvrage, Love me, Feed me, paraîtra en 2014.

 


  

Dans un communiqué, le président de Knopf Doubleday Publishing, Sonny Mehta, lui a rendu un dernier hommage : « Il n'est pas exagéré de dire qu'elle a profondément influencé non seulement la manière dont les Américains lisent mais aussi la façon dont nous cuisinons. »

Via Washington Post