Jules Verne n'a pas fini de nous faire rêver

Clément Solym - 19.03.2008

Edition - Société - Jules - Verne - don


Jean-Paul Dekiss, le directeur du Centre international Jules Verne situé à Amien, était hier de passage en Suisse. À cette occasion, il a fait part de son enthousiasme pour l'ouverture d'un espace consacré à Jules Vernes à la Maison d'Ailleurs d'Yverdon.

Une extension de la maison d'Ailleurs mise en route suite au don généreux de M. Jean-Michel Margot. En effet il a offert au musée suisse de « la Science-Fiction de l'utopie et des voyages extraordinaires » toute sa collection sur Jules Vernes. La ville a déjà débloqué 1,8 million de francs suisses mais il manque encore au musée 80 000 francs suisses pour réaliser ce projet.

Pour l'heure, ce grand inconditionnel de Jules Verne qu'est Jean-Paul Dekiss, salue l'initiative et revient sur sa passion pour l'écrivain auprès de nos confrères de « 24 heures ». Un auteur que révèle-t-il, il a « vraiment découvert » alors qu'il avait 40 ans. Et depuis, il ne quitte plus ses ouvrages.

Il prévoit même d'adapter la soixantaine de romans et la vingtaine de nouvelles de Jules Verne sous forme de représentations contées. « À terme, il s'agit de pouvoir proposer un ensemble de six spectacles thématiques différents ». Une manière de redonner ou de sauvegarder le goût de la lecture des oeuvres de cet écrivain visionnaire. Mais il semble que les écrits de Jules Verne aient encore de beaux jours devant eux.